mis à jour le

Burundi: la police étouffe toute tentative de manifestation

La police burundaise empêchait mercredi toutes tentatives de manifestations hostiles au pouvoir dans les quartiers contestataires de Bujumbura, a-t-on constaté.

Déployés en masse depuis presque deux semaines maintenant dans ces quartiers, les policiers intervenaient systématiquement, à coups de gaz lacrymogène et de tirs de sommation, pour prévenir tout rassemblement suspect.

Ils pourchassaient les manifestants jusque dans les moindres ruelles, alors que les grandes avenues sont désormais fermement sous leur contrôle et que toutes les barricades y ont été dégagées.

La tactique a un certain succès, puisque quasiment aucune manifestation d'importance n'était à signaler mercredi matin dans Bujumbura, après plus d'un mois de vive contestation populaire contre la candidature à un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza.

La nuit a été une nouvelle fois ponctuée de tirs par intermittence. Dans la soirée de mardi, un véhicule a été attaqué à coups de cocktails molotov et incendié par des inconnus. Son chauffeur a été grièvement brûlé.

Une sensible augmentation des manifestations a été observée en province, avec des rassemblements anti-troisième mandat à Ijenda, à une trentaine de km de Bujumbura, à Mugamba (sud), à Matana (sud), à Gisozi (centre), et Kibumbu (centre).

Depuis l'annonce de la candidature de M. Nkurunziza fin avril, les manifestations sont quasi-quotidiennes dans les rues de Bujumbura, et les affrontements nombreux avec la police qui fait un large usage de ses armes à feu. Plus d'une trentaine de personnes ont été tuées, et, dans ce contexte de très vives tensions politiques, la sécurité s'est fortement dégradée.

Des élections législatives et communales, déjà repoussées de 10 jours sous la pression de la communauté internationale, sont théoriquement prévues vendredi prochain, suivies du scrutin présidentiel le 26 juin, puis des sénatoriales le 17 juillet.

Réunis en sommet dimanche en Tanzanie, les pays d'Afrique de l'Est ont demandé que ce report aille au moins jusqu'à la mi-juillet. La Commission électorale nationale (Céni) a fait des propositions techniques en ce sens à la présidence, qui depuis, ne s'est pas prononcée publiquement sur le sujet.

AFP

Ses derniers articles: Mondial-2018: Amine Harit appelé pour la 1re fois par le Maroc  Ouganda: pugilat au Parlement au sujet de la limite d'âge du président  Centrafrique: au moins 2 morts 

Bujumbura

AFP

Burundi: un cadre de l'opposition enlevé

Burundi: un cadre de l'opposition enlevé

AFP

Burundi: la ligue des jeunes du pouvoir défile dans Bujumbura

Burundi: la ligue des jeunes du pouvoir défile dans Bujumbura

AFP

Burundi: plus de 8.000 personnes courent "pour la paix"

Burundi: plus de 8.000 personnes courent "pour la paix"

Manifestation

AFP

Kenya: la police disperse une manifestation d'opposition contre la Commission électorale

Kenya: la police disperse une manifestation d'opposition contre la Commission électorale

AFP

Nigeria: 10 arrestations après une manifestation de déplacés

Nigeria: 10 arrestations après une manifestation de déplacés

AFP

RDC: un adolescent tué dans une manifestation contre l'insécurité

RDC: un adolescent tué dans une manifestation contre l'insécurité

police

AFP

Kenya: la police saisie pour enquêter sur la commission électorale

Kenya: la police saisie pour enquêter sur la commission électorale

AFP

En Afrique du Sud, les victimes de viol fuient la police

En Afrique du Sud, les victimes de viol fuient la police

AFP

Afrique du Sud: soupçonnée d'agression, l'épouse de Mugabe se rend

Afrique du Sud: soupçonnée d'agression, l'épouse de Mugabe se rend