mis à jour le

Corruption: la Fifa reconnaît un virement de 10 millions de dollars, mais dédouanne Valcke

La Fifa a reconnu mardi avoir procédé à un virement de 10 millions de dollars "dans le cadre du développement du football dans les Caraïbes" mais a assuré que "ni Jérôme Valcke ni aucun haut responsable de la Fifa n'était concerné".

Alors que la Fifa fait face depuis mercredi à une tempête judiciaire, le New York Times a rapporté lundi que le secrétaire général de la Fifa et bras droit de Joseph Blatter, le Français Jérôme Valcke, avait transféré 10 millions de dollars sur des comptes gérés par l'ancien vice-président de l'organisation Jack Warner mis en cause par la justice américaine dans un scandale de corruption.

"En 2007, dans le cadre de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, le gouvernement sud-africain a approuvé un projet de 10 M USD pour aider la diaspora africaine dans les Caraïbes", a indiqué la Fifa dans un communiqué, précisant que cette somme provenait du comité d'organisation du Mondial sud-africain.

"Le paiement des 10 M USD a été autorisé par le président de la commission des finances et exécuté en conformité avec les règlements de la Fifa", ajoute la Fédération internationale.

"Ni le secrétaire général, Jérôme Valcke, ni aucun autre haut responsable de la Fifa n'ont été concernés par l'initiation, l'approbation ou la mise en place de ce projet", ajoute l'instance mondiale du football.

Selon le New York Times, le transfert de 10 millions de dollars -effectué en trois fois entre janvier et mars 2008 d'après l'acte d'accusation américain- a été émis depuis un compte de la Fifa et serait "un élément central du scandale de corruption qui engloutit le football mondial" et ses dirigeants.

A ce stade, M. Valcke n'a pas été directement mis en cause par la justice américaine et il n'est pas cité dans l'acte d'accusation. Mais selon le New York Times, le Français serait "le haut responsable" non identifié qui serait à l'origine du transfert de fonds à Warner.

La justice américaine précise que Jack Warner, ancien président de la Concacaf (Confédération d'Amérique du nord, centrale et Caraïbes) "a entre autres sollicité et obtenu des pots-de-vin dans le cadre des processus d'attribution des Coupes du monde 1998 et 2010".

 

 

AFP

Ses derniers articles: L'Ethiopie va distribuer des cartes d'identité aux rastas  Le Maroc instaure une subvention pour attirer les tournages de films étrangers  L'Afrique du Sud devrait sortir de la récession au 2e trimestre 

FIFA

AFP

Ghana: un joueur suspendu un an de toute activité par la Fifa

Ghana: un joueur suspendu un an de toute activité par la Fifa

AFP

Ouganda: enquête Fifa pour trafic de billets contre le président de la Fédération

Ouganda: enquête Fifa pour trafic de billets contre le président de la Fédération

AFP

Mali: la suspension de la Fédération de football levée par la Fifa

Mali: la suspension de la Fédération de football levée par la Fifa

valcke

Steven LAVON

Foot Togo: Tata Avléssi,

Foot Togo: Tata Avléssi,