mis à jour le

Somalie: au moins 35 tués dans des combats le long de la frontière éthiopienne

Au moins 35 personnes ont été tuées depuis vendredi en Somalie le long de la frontière avec l'Ethiopie, dans des affrontements entre milices somaliennes et une unité des forces éthiopiennes, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

Les violences ont commencé la semaine dernière, et ont repris avec une plus grande intensité vendredi, après des raids menés par une force d'élite éthiopienne sur plusieurs villages frontaliers, selon ces sources.

"L'unité de police LIYU, venue de la région Somali (sud) en Ethiopie, a lancé des attaques sur des civils innocents", a accusé Hussein Weheliye Irfo, gouverneur de la région de Galgadud, dans le centre de la Somalie.

"Ils attaquent les villages, tuent les gens pour piller leur bétail", a affirmé ce responsable, appelant le gouvernement éthiopien et la force de paix africaine en Somalie (Amisom) à intervenir "pour arrêter les tueries".

"Les combats ont commencé dans les villages de Labo-bar et Dhiga. Mais maintenant que l'unité LIYU a traversé la frontière pour pénétrer en Somalie, c'est une grande étendue de territoire qui est concernée et il y a beaucoup de victimes", a confirmé Mohamed Garane, a leader traditionnel du district de Guricel, où les blessés ont été hospitalisés.

"Leur nombre atteint plus d'une trentaine, nous avons comptabilisé trente-cinq corps et plusieurs zones sont totalement inaccessibles en raison des violences", a expliqué M. Garane, interrogé au téléphone depuis Mogadiscio, et qui a fait état d'un très grand nombre de blessés.

"Près de quarante personnes ont été tuées (...), il n'y a pas de cessez-le-feu pour le moment", a ajouté Daud Moalim Ise, qui a dénoncé la violence de l'unité LIYU pour "tuer des villageois innocents".

"Nous avons reçu jusqu'à présent 29 blessés, mais la plupart sont incapables de venir ici", a déclaré Ali Omar, directeur du principal hôpital de Guricel.

"Il y a parmi eux des femmes et des enfants présentant des blessures par balles", a-t-il ajouté.

AFP

Ses derniers articles: Journée de l'éléphant: Singapour détruit neuf tonnes d'ivoire  Guinée: élection présidentielle le 18 octobre  Soudan du Sud: 127 morts dans des affrontements entre civils et soldats 

combats

AFP

Un soldat français tué au Mali dans des combats contre des groupes armés

Un soldat français tué au Mali dans des combats contre des groupes armés

AFP

Somalie: une milice soufi rend les armes après des combats violents

Somalie: une milice soufi rend les armes après des combats violents

AFP

Somalie: au moins 12 morts dans des combats dans le centre

Somalie: au moins 12 morts dans des combats dans le centre

ethiopienne

AFP

L'Eglise orthodoxe éthiopienne dénonce la passivité des autorités face aux violences

L'Eglise orthodoxe éthiopienne dénonce la passivité des autorités face aux violences

AFP

Disparue pendant 21 ans, une couronne éthiopienne inestimable refait surface

Disparue pendant 21 ans, une couronne éthiopienne inestimable refait surface

AFP

L'Eglise orthodoxe éthiopienne se réconcilie 27 ans après son schisme

L'Eglise orthodoxe éthiopienne se réconcilie 27 ans après son schisme

frontière

AFP

Bloqués en Libye, des centaines de Tunisiens sont parvenus

Bloqués en Libye, des centaines de Tunisiens sont parvenus

AFP

Coronavirus: bloqués

Coronavirus: bloqués

AFP

Alger et Madrid se disent "en accord

Alger et Madrid se disent "en accord