mis à jour le

En Espagne, une base permanente américaine pour répondre aux crises africaines

Le gouvernement espagnol a donné vendredi son feu vert à la présence permanente sur la base de Moron de la Frontera (sud) d'une force d'intervention américaine de 2.200 hommes pour répondre aux crises en Afrique.

L'installation de cette force sera formalisée dans un accord bilatéral entre l'Espagne et les Etats-Unis amendant l'accord de défense datant de 1988, a anoncé la vice-présidente du gouvernement Soraya Saenz de Santamaria. 

Les Etats-Unis disposent déjà d'une force de réaction rapide d'environ 800 hommes sur cette base située pres de Séville, depuis avril 2013, mais à titre temporaire.

Cette force y avait été déployée après l'attaque meurtrière ayant visé le consulat de Benghazi, en Libye, le 11 septembre 2012. 

Le texte doit être signé lundi lors de la visite en Espagne du chef de la diplomatie américaine John Kerry.

Il prévoit "le déploiement permanent sur la base de Moron d'une force de 2.200 militaires et 500 civils, plus 26 avions", a précisé la porte-parole du gouvernement Soraya Sainz de Santamaria. 

La base peut également accueillir une force temporaire d'"un maximum de 800 militaires et 14 avions supplémentaires", a-t-elle ajouté.

La base américaine doit "contribuer à la stabilité régionale et la sécurité commune en Afrique, Europe, et au Proche-Orient à travers le déploiement permanent d'une force de réponse de crise sur la base aérienne pour protéger la population et les instalations américaines en Espagne, comme les Etats membres de l'Alliance de l'Atlantique Nord" (Otan), a précisé Soraya Sainz de Santamaria.

Cette force de réaction rapide (Special-Purpose Marine Air-Ground Task Force Crisis Response dans le jargon du Pentagone) a notamment pour mission de renforcer la protection des ambassades, de récupérer des militaires en difficulté, d'évacuer des civils ou d'intervenir dans les conflits ou les crises humanitaires.

Elle dispose d'unités de soutien dont un détachement aérien qui comprend notamment des avions de transport MV-22 Ospreys à rotor basculant, qui peuvent décoller et atterrir comme des hélicoptères. 

Elle dépend du commandement Afrique, basé en Allemagne, une des six divisions géographiques des forces américaines dans le monde.

La base de Moron a été régulièrement utilisée par les Etats-Unis depuis les années 1950, comme d'autres, dont la base aéronavale de Rota, près de Cadiz (Andalousie).

AFP

Ses derniers articles: RDC: l'ONU s'attend  L'Ougandais Ongwen, l'enfant-soldat devenu chef sanguinaire  CPI: Dominic Ongwen, ex-chef de la LRA, plaide non coupable 

Africaines

AFP

Les réseaux sociaux, porte-voix des jeunesses africaines

Les réseaux sociaux, porte-voix des jeunesses africaines

AFP

Mondial-2018:

Mondial-2018:

AFP

Les mines africaines moroses, plombées par le ralentissement de la croissance chinoise

Les mines africaines moroses, plombées par le ralentissement de la croissance chinoise

crises

AFP

Le Tchad, un allié antijihadiste fragilisé par les crises

Le Tchad, un allié antijihadiste fragilisé par les crises

AFP

Côte d'Ivoire: une nouvelle Constitution pour mettre fin aux crises

Côte d'Ivoire: une nouvelle Constitution pour mettre fin aux crises

AFP

Le sommet de l'Union africaine centré sur les crises au Soudan du Sud et en Centrafrique

Le sommet de l'Union africaine centré sur les crises au Soudan du Sud et en Centrafrique