mis à jour le

Boko Haram: quatre soldats tchadiens tués lors d'une attaque sur le lac Tchad

Quatre soldats tchadiens et 33 islamistes ont été tués mercredi lors d'une attaque du groupe nigérian Boko Haram sur une île du lac Tchad, a affirmé vendredi à l'AFP le porte-parole de l'armée tchadienne.

"Les éléments de Boko Haram ont attaqué mercredi nos forces à Choua, une île (tchadienne) du lac Tchad. L'armée tchadienne a repoussé violemment cette attaque. Nous avons tué 33 Boko Haram, récupéré plusieurs armes légères et des grenades anti-char. Nous déplorons la perte de quatre soldats et enregistrons également quatre blesses", a déclaré le colonel Azem Bermandoa Agouna. 

AFP

Ses derniers articles: Accord Canal+ et CAF pour la diffusion de la CAN en Afrique francophone  Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement  Egypte: "une stratégie de trois ans" pour relancer l'économie 

attaque

AFP

Attaque d'une prison au Mali: 2 gardes blessés, des dizaines d'évasions

Attaque d'une prison au Mali: 2 gardes blessés, des dizaines d'évasions

AFP

Cameroun: six militaires tués dans une attaque de Boko Haram

Cameroun: six militaires tués dans une attaque de Boko Haram

AFP

Niger: cinq soldats tués et quatre disparus dans une attaque

Niger: cinq soldats tués et quatre disparus dans une attaque

lac

AFP

Ouganda: dix mort dans un naufrage sur le lac Albert

Ouganda: dix mort dans un naufrage sur le lac Albert

AFP

Moins de poissons au lac Tanganyika: le réchauffement climatique en cause

Moins de poissons au lac Tanganyika: le réchauffement climatique en cause

AFP

Zimbabwe: le lac Kariba quasiment

Zimbabwe: le lac Kariba quasiment

soldats

AFP

Soudan du Sud: 56 rebelles et 4 soldats tués dans des combats

Soudan du Sud: 56 rebelles et 4 soldats tués dans des combats

AFP

Egypte: 12 soldats tués dans une attaque dans le Sinaï

Egypte: 12 soldats tués dans une attaque dans le Sinaï

AFP

CPI: les ex-enfants soldats d'une milice congolaise stigmatisés

CPI: les ex-enfants soldats d'une milice congolaise stigmatisés