mis à jour le

Nigeria: au moins 23 tués dans le Centre, des nomades peuls suspectés

Au moins 23 personnes ont été tuées samedi dans le centre du Nigeria, a annoncé mardi la police qui suspecte des nomades peuls, en conflit de longue date avec des communautés agricoles de cette région troublée.

"Il y a eu une attaque menée par des hommes armés inconnus, suspectés d'être des bergers peuls, contre trois villages dans le district de Logo", dans l'Etat de Benue, a déclaré un porte-parole de la police, Austin Ezeani.

"Hier, les décès de 23 personnes étaient confirmés", a-t-il ajouté.

Benue se trouve dans ce qu'on appelle au Nigeria la "Middle Belt" (la "ceinture du milieu"), où le Sud majoritairement chrétien rencontre le Nord essentiellement musulman.

Les Peuls, dont la plupart sont musulmans, ont été accusés d'une série d'attaque contre des communautés d'agriculteurs chrétiens sur fond de désaccords liés à des conflits fonciers.

Dans l'Etat de Benue, les Peuls accusent les fermiers de voler leur bétail.

Selon M. Ezeani, les raisons de la tuerie n'ont pas encore été établies et des policiers ont été déployés dans les villages attaqués.

"Les gens vivent toujours dans la peur et la panique, mais nous leur avons garanti une sécurité appropriée", a-t-il dit.

Quoique souvent dépeints comme les agresseurs dans les conflits religieux du centre du Nigeria, les Peuls sont discriminés par la loi dans les Etats de Benue et de Plateau. Ils ne sont pas considérés comme autochtones, ce qui signifie qu'ils n'ont qu'un accès réduit à la propriété foncière, à l'éducation et aux fonctions politiques, dont la plupart des postes sont occupées par des chrétiens.

Ils sont régulièrement accusés d'empiéter sur des champs appartenant à des fermiers officiellement considérés comme autochtones, même si certains Peuls vivent dans le centre du Nigeria depuis des décennies, voire des siècles.

Les affrontements ont un caractère cyclique. Une attaque peut entraîner une série de représailles sanglantes.

D'après M. Ezeani, des fermiers de l'ethnie tiv accusent les nomades de "détruire leurs champs et violer leurs femmes". Il n'a pas précisé s'il disposait de preuves pour étayer ces accusations.

AFP

Ses derniers articles: Burkina: les procès "point de départ d'une vraie réconciliation"  Nigeria: de "nombreux morts" dans l'effondrement d'une église  Angola: le parti au pouvoir lance sa campagne électorale 

Peuls

AFP

Centrafrique: au moins dix morts dans une attaque attribuée "

Centrafrique: au moins dix morts dans une attaque attribuée "

AFP

Mali: l'armée et des milices tuent injustement des Peuls pris pour des jihadistes

Mali: l'armée et des milices tuent injustement des Peuls pris pour des jihadistes

AFP

Mali: 6 morts dans un conflit intercommunautaire entre Peuls et Dogons

Mali: 6 morts dans un conflit intercommunautaire entre Peuls et Dogons

tués

AFP

RDC: 34 civils tués dans l'attaque d'un village hutu

RDC: 34 civils tués dans l'attaque d'un village hutu

AFP

Somalie: au moins 8 tués par une voiture piégée

Somalie: au moins 8 tués par une voiture piégée

AFP

Nigeria: 150 militants pro-Biafra tués selon Amnesty

Nigeria: 150 militants pro-Biafra tués selon Amnesty