mis à jour le

Ebola: le Liberia peut

Le Liberia, "libre de la transmission du virus Ebola" selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), peut à nouveau accueillir des rencontres internationales de football, a annoncé vendredi la Confédération africaine de football (CAF).

Cette décision de la CAF intervient après que l'OMS a déclaré la fin de l'épidémie d'Ebola au Liberia le 9 mai dernier.

L'interdiction d'organiser des matches à l'intérieur du pays avait été prise en juillet 2014, obligeant les Libériens par exemple à disputer une rencontre qualificative pour les jeux Olympiques de Rio au Ghana.

La Guinée et la Sierra Leone, voisines du Liberia, sont toujours privées de rencontres internationales, les deux pays étant encore touchés par l'épidémie d'Ebola.

Le Maroc s'est proposé pour accueillir les rencontres de la Guinée, qualificative pour la CAN-2017.

 

Liberia

AFP

Un homme soupçonné de crimes contre l'humanité au Liberia arrêté en France

Un homme soupçonné de crimes contre l'humanité au Liberia arrêté en France

AFP

Le Liberia de Weah déroule le tapis rouge pour Wenger et Le Roy

Le Liberia de Weah déroule le tapis rouge pour Wenger et Le Roy

AFP

L'ONU quitte le Liberia en y laissant la paix mais pas la justice

L'ONU quitte le Liberia en y laissant la paix mais pas la justice

matchs

AFP

L'Egypte va reprendre les matchs de football suspendus après des violences mortelles

L'Egypte va reprendre les matchs de football suspendus après des violences mortelles

Agenda

Ce qui nous attend en 2014

Ce qui nous attend en 2014

La rédaction

Revue de presse. Tant qu’il y aura de l’argent pour acheter les matchs

Revue de presse. Tant qu’il y aura de l’argent pour acheter les matchs

nouveau

AFP

RDC: neuf civils tués dans un nouveau massacre des ADF

RDC: neuf civils tués dans un nouveau massacre des ADF

AFP

Sahara occidental: nouveau rendez-vous pris pour début 2019

Sahara occidental: nouveau rendez-vous pris pour début 2019

AFP

Angola: nouveau bras de fer entre l'ex-président dos Santos et son sucesseur

Angola: nouveau bras de fer entre l'ex-président dos Santos et son sucesseur