mis à jour le

Togo: sit-in de journalistes pour exiger la libération d’un confrère

Une cinquantaine de journalistes des médias privés ont organisé vendredi un sit-in non loin de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) à Lomé pour exiger la libération de leur confrère accusé de diffamation, a constaté l'AFP.

Bonéro Lawson-Betum, directeur de publication du mensuel La Nouvelle a été interpellé le 19 mai et gardé à vue à la DCPJ pour "diffamation".

Il lui est reproché d'avoir publié sur sa page Facebook des articles portant atteinte à l'honneur du ministre de la Sécurité, le colonel Yark Damehame et sa famille.

Le sit-in était prévu devant la DCPJ, mais toute la zone était bouclée par des forces de l'ordre.

"Pour éviter des affrontements, nous avons tenu notre sit-in à quelque 300 mètres de la DCPJ. Nous exigeons la libération pure et simple de notre confrère", a expliqué à l'AFP Zeus Aziadouvo, président du Patronat de la presse togolaise (PPT, l'une des associations des patrons de presse).

"Le ministre a accusé notre confrère de publier sur Facebook des articles attentatoires à son honneur, à l'honneur de sa famille et des menaces sur sa fille qui réside à Bordeaux en France. En réalité, ce n'est pas lui qui a écrit les articles, mais plutôt un autre blogueur avec qui il est ami sur Facebook", a-t-il indiqué.

"M. Lawson-Betum été enlevé en pleine rue et gardé à la DCPJ où il a été informé de la plainte déposée par le ministre de la Sécurité. Son domicile a été ensuite perquisitionné et son matériel de travail emporté", a ajouté M. Aziadouvo.

Des responsables de la police judiciaire interrogés par l'AFP n'ont pas voulu faire de commentaire.

Reporters sans frontières (RSF) dénonce une "détention arbitraire" du journaliste et invite les autorités togolaises à le "libérer incessamment".

Très critique vis-à-vis du pouvoir, le journal de M. Lawson-Betum avait été déjà suspendu en juillet 2012 par la Haute autorité de l'audiovisuel et de la communication (Haac), le journaliste n'ayant pas justifié de l'authenticité de son récépissé.

AFP

Ses derniers articles: Le nouveau président de la CAF "convaincu" que le Maroc peut organiser le Mondial-2026  E-commerce: Amazon s'offre Souq.com, numéro 1 dans le monde arabe  Trois millions de Kényans ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence 

journalistes

AFP

6 journalistes ivoiriens en liberté, mais inculpés

6 journalistes ivoiriens en liberté, mais inculpés

AFP

Côte d'Ivoire: six journalistes arrêtés pour "fausses informations"

Côte d'Ivoire: six journalistes arrêtés pour "fausses informations"

AFP

Otages d'Arlit: pas de lien avec l'assassinat de journalistes de RFI

Otages d'Arlit: pas de lien avec l'assassinat de journalistes de RFI

libération

AFP

Rwanda: libération de l'épouse d'un opposant en exil

Rwanda: libération de l'épouse d'un opposant en exil

AFP

Niger: libération de prisonniers du coup d'État présumé de 2015

Niger: libération de prisonniers du coup d'État présumé de 2015

AFP

Libération d'un humanitaire tchèque détenu au Soudan

Libération d'un humanitaire tchèque détenu au Soudan

sit-in

AFP

A Vintimille, sit-in pacifique de migrants qui souhaitent entrer en France

A Vintimille, sit-in pacifique de migrants qui souhaitent entrer en France

AFP

Israël: sit-in d'un millier d'immigrés africains

Israël: sit-in d'un millier d'immigrés africains

Tensions

Assa Zag, la province qui peut embraser le Maroc

Assa Zag, la province qui peut embraser le Maroc