mis à jour le

Togo: sit-in de journalistes pour exiger la libération d’un confrère

Une cinquantaine de journalistes des médias privés ont organisé vendredi un sit-in non loin de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) à Lomé pour exiger la libération de leur confrère accusé de diffamation, a constaté l'AFP.

Bonéro Lawson-Betum, directeur de publication du mensuel La Nouvelle a été interpellé le 19 mai et gardé à vue à la DCPJ pour "diffamation".

Il lui est reproché d'avoir publié sur sa page Facebook des articles portant atteinte à l'honneur du ministre de la Sécurité, le colonel Yark Damehame et sa famille.

Le sit-in était prévu devant la DCPJ, mais toute la zone était bouclée par des forces de l'ordre.

"Pour éviter des affrontements, nous avons tenu notre sit-in à quelque 300 mètres de la DCPJ. Nous exigeons la libération pure et simple de notre confrère", a expliqué à l'AFP Zeus Aziadouvo, président du Patronat de la presse togolaise (PPT, l'une des associations des patrons de presse).

"Le ministre a accusé notre confrère de publier sur Facebook des articles attentatoires à son honneur, à l'honneur de sa famille et des menaces sur sa fille qui réside à Bordeaux en France. En réalité, ce n'est pas lui qui a écrit les articles, mais plutôt un autre blogueur avec qui il est ami sur Facebook", a-t-il indiqué.

"M. Lawson-Betum été enlevé en pleine rue et gardé à la DCPJ où il a été informé de la plainte déposée par le ministre de la Sécurité. Son domicile a été ensuite perquisitionné et son matériel de travail emporté", a ajouté M. Aziadouvo.

Des responsables de la police judiciaire interrogés par l'AFP n'ont pas voulu faire de commentaire.

Reporters sans frontières (RSF) dénonce une "détention arbitraire" du journaliste et invite les autorités togolaises à le "libérer incessamment".

Très critique vis-à-vis du pouvoir, le journal de M. Lawson-Betum avait été déjà suspendu en juillet 2012 par la Haute autorité de l'audiovisuel et de la communication (Haac), le journaliste n'ayant pas justifié de l'authenticité de son récépissé.

AFP

Ses derniers articles: L'étudiante sénégalaise disparue en France dit faire "une pause pour retrouver (ses) esprits"  Ethiopie: un journaliste assassiné au Tigré, selon des proches  Etat d'urgence en Centrafrique, où l'émissaire de l'ONU veut une hausse "substantielle" des Casques bleus 

journalistes

AFP

Burundi: libération de quatre journalistes emprisonnés depuis un an

Burundi: libération de quatre journalistes emprisonnés depuis un an

AFP

Des ONG réclament la libération de journalistes détenus depuis un an au Burundi

Des ONG réclament la libération de journalistes détenus depuis un an au Burundi

AFP

Amnesty appelle Alger

Amnesty appelle Alger

libération

AFP

Nigeria: libération de plusieurs dizaines d’écoliers après un nouveau rapt dans le nord-ouest

Nigeria: libération de plusieurs dizaines d’écoliers après un nouveau rapt dans le nord-ouest

AFP

Mali: la libération de prisonniers laisse un goût amer aux militaires français

Mali: la libération de prisonniers laisse un goût amer aux militaires français

AFP

Libération des otages au Mali: ce que l'on sait... et ne sait pas

Libération des otages au Mali: ce que l'on sait... et ne sait pas

sit-in

AFP

Soudan: enquête sur 11 disparus dans la dispersion sanglante d'un sit-in

Soudan: enquête sur 11 disparus dans la dispersion sanglante d'un sit-in

AFP

Soudan: des paramilitaires impliqués dans la dispersion d'un sit-in (enquête)

Soudan: des paramilitaires impliqués dans la dispersion d'un sit-in (enquête)

AFP

Les Soudanais défilent en mémoire des "martyrs" du sit-in dispersé

Les Soudanais défilent en mémoire des "martyrs" du sit-in dispersé