mis à jour le

Est de la RDC: deux morts dans une embuscade près de Beni

Deux personnes ont été tuées dans une embuscade tendue par de présumés rebelles ougandais dans le territoire de Beni, région de l'est de la République démocratique du Congo où une série de massacres a fait plus de 350 morts depuis octobre, a-t-on appris vendredi de source officielle.

"Un camion est tombé dans une embuscade des ADF" (Forces démocratiques alliées) jeudi vers 17h00 (15h00 GMT) à une cinquantaine de km au nord Beni, "et il y a eu deux morts et trois blessés", a déclaré vendredi à l'AFP l'administrateur du territoire de Beni, Amisi Kalonda

Un couple est porté disparu depuis cette attaque qui a visé aussi un village où les rebelles ont "pris quelques chèvres et une quantité de haricots", a ajouté M. Kalonda, joint par téléphone de Goma, capitale de la province troublée du Nord-Kivu.

Selon un porte-parole militaire, le major Victor Masandi, les Forces armées de la RDC (FARDC) sont intervenues et "ont réussi à disperser les assaillants" après un "échange de tirs nourris". L'officier n'a pas fourni de bilan de l'attaque et des affrontements en termes de morts ou blessés.

Selon une source militaire, le général Didier Etumba, chef d'état-major de l'armée congolaise, était en route vendredi matin pour Beni, place commerciale importante du nord du Nord-Kivu, à 250 km au nord de Goma.

Depuis octobre, une succession de massacres attribués aux ADF a fait plus de 350 morts dans la région de cette plaque tournante pour le commerce et le trafic du bois.

Opposés au président ougandais Yoweri Museveni, ces miliciens musulmans sont présents dans l'Est congolais depuis 1995, où ils sont accusés de violations graves et répétées des droits de l'Homme, et de se livrer à un juteux trafic de bois.

Les tueries à répétition sont à l'origine d'un mouvement de contestation populaire depuis le 11 mai accusant l'État de faillir à son devoir de protéger la population.

Après quelques journées "villes mortes" à Beni et dans d'autres centres urbains importants du territoire, plusieurs ONG locales ont appelé cette semaine à la désobéissance civile, incitant la population à ne pas payer les taxes.

Jeudi et vendredi, les habitants de toute la province du Nord-Kivu étaient appelés à s'habiller en noir en signe de deuil. Selon un journaliste de l'AFP, ce mot-d'ordre était peu suivi à Goma.

 

AFP

Ses derniers articles: Législatives au Sénégal: état des forces  Rwanda: l'épineuse question de l'enseignement du génocide  Nigeria: plus de 50 morts dans l'attaque de Boko Haram contre une mission pétrolière 

Beni

AFP

Est de la RDC: quatre tués dans des combats

Est de la RDC: quatre tués dans des combats

AFP

Massacre de Beni en RD Congo: la thèse jihadiste peine

Massacre de Beni en RD Congo: la thèse jihadiste peine

AFP

RDC: début du procès des auteurs présumés de massacres

RDC: début du procès des auteurs présumés de massacres

embuscade

AFP

Un "dirigeant" du groupe EI en Tunisie tué dans une embuscade

Un "dirigeant" du groupe EI en Tunisie tué dans une embuscade

AFP

Soudan du Sud: 6 travailleurs humanitaires tués dans une embuscade

Soudan du Sud: 6 travailleurs humanitaires tués dans une embuscade

AFP

Nigeria: sept soldats tués dans une embuscade de Boko Haram

Nigeria: sept soldats tués dans une embuscade de Boko Haram

morts

AFP

Nigeria: plus de 50 morts dans l'attaque de Boko Haram contre une mission pétrolière

Nigeria: plus de 50 morts dans l'attaque de Boko Haram contre une mission pétrolière

AFP

Nigeria: 8 morts dans l'effondrement d'un immeuble

Nigeria: 8 morts dans l'effondrement d'un immeuble

AFP

Nigeria: trois morts dans un attentat suicide dans un camp de déplacés

Nigeria: trois morts dans un attentat suicide dans un camp de déplacés