mis à jour le

Kenya: 65 morts de choléra en cinq mois d'épidémie

Au moins 65 personnes sont mortes de choléra en cinq mois d'épidémie au Kenya, avec une récente augmentation des cas due aux fortes pluies, notamment à Nairobi, a annoncé mercredi le ministre de la Santé James Macharia.

Selon lui, 326 nouveaux cas de contamination ont été relevés la semaine dernière dans tout le pays, ce qui représente une augmentation de 50% par rapport à la semaine précédente, et porte le total des Kenyans atteints de choléra à 3.223.

Cinq nouvelles personnes habitant Nairobi en sont mortes la semaine dernière.

L'augmentation de la contamination est due à de très fortes pluies tombées ces deux dernières semaines sur la capitale et dans la vallée du Rift qui ont pollué les réseaux d'eau potable. D'autres cas ont été signalés dans la grande ville portuaire de Mombasa, sur l'océan Indien.

Le choléra, maladie hautement contagieuse limitée à l'espèce humaine, est transmis par de l'eau polluée notamment par des matières fécales humaines. Les symptômes en sont une diarrhée entrainant une déshydratation puis, faute de traitement rapide, une mort rapide.

 

 

AFP

Ses derniers articles: Algérie: gouvernement remanié après le limogeage du Premier ministre  L'Ouganda abrite désormais un million de réfugiés sud-soudanais  RDC: 40 morts dans un glissement de terrain 

choléra

AFP

RDC: deux morts du choléra dans l'est

RDC: deux morts du choléra dans l'est

AFP

RDC: 4 morts et des centaines de cas de choléra enregistrés dans l'Est

RDC: 4 morts et des centaines de cas de choléra enregistrés dans l'Est

AFP

Choléra au Yémen: plus de 100.000 cas suspects et 789 morts

Choléra au Yémen: plus de 100.000 cas suspects et 789 morts

morts

AFP

Freetown enterre ses morts après des inondations catastrophiques

Freetown enterre ses morts après des inondations catastrophiques

AFP

RDC: 40 morts dans un glissement de terrain

RDC: 40 morts dans un glissement de terrain

AFP

En Tunisie, un homme donne une sépulture aux migrants morts en mer

En Tunisie, un homme donne une sépulture aux migrants morts en mer