mis à jour le

Un bidonville à Nairobi. Crédit photo: Krzysztof Miekus via Flickr
Un bidonville à Nairobi. Crédit photo: Krzysztof Miekus via Flickr

Un nouveau langage pour réduire les divisions ethniques au Kenya

Inventé lors des violences post-électorales qui ont secoué le pays en 2008, le Sheng se développe chez les jeunes qui habitent les zones urbaines des grandes villes.

Et si la solution aux conflits ethniques qui secouent régulièrement le continent africain se trouvait dans le langage? Le site eLearning Africa, un projet fondé par le gouvernement ethiopien et soutenu par l'Union africaine, soutient cette thèse à l'échelle du Kenya en soulignant la forte dynamique du Sheng, un langage qui est apparu dans les rues de Nairobi lors des violences post-électorales de 2008. 

Le Sheng est un mélange de Kiswahili - la langue véhiculaire en Afrique de l'Est - d'Anglais et de mots tirés de langages tribales kényans. 

Le site eLearning souligne que le Sheng est maintenant devenu, "une initiative sociale numérique au Kenya, sous le nom de "Go Sheng" (gosheng.org), pour célébrer et promouvoir ce langage lequel est quasi-exclusivement utilisé par les jeunes, si bien que le Sheng est devenu la langue la plus parlée par les jeunes kényans dans de nombreuses zones urbaines."

Un dictionnaire sheng de 3.900 mots

Mais surtout, cette initiative fournit une plateforme web pour un dialogue social entre les jeunes toujours plus nombreux qui maîtrisent cette langue. "En quelque sorte, le Sheng offre une voix à une puissante culture alternative au Kenya et célèbre les nombreux langages qui mélangés entre-eux donnent naissance au Sheng", explique eLearning. "De plus, cela aide à une harmonie des différentes cultures dans un pays qui a été trop souvent divisé entre ethnies dans un passé récent". 

Le dictionnaire Sheng compte 3.900 mots et continue à croître rapidement en volume. Les membres enregistrés à la plateforme en ligne "Go Sheng" peuvent proposer de nouveaux mots ou de nouvelles expressions. Ensuite, les membres votent pour valider ou non les propositions. La communauté de "Go Sheng" rassemble à l'heure actuelle 15.000 personnes.

À Nairobi, une radio émet exclusivement en Sheng: il s'agit de Ghetto Radio. Une radio qui a été créée pour "révéler une image complète de la vie et la culture des ghettos urbains africains - autrement dit les bidonvilles - en étant un média à travers lequel les habitants, artistes etc... peuvent raconter leur propre histoire. Ghetto Radio offre des informations crédibles sur la vie de la rue des ghettos et vise une audience au-delà des bidonvilles", peut-on lire sur le site internet de Ghetto Radio. 

"Le Sheng a le potentiel pour accompagner les générations à venir", conclut le site eLearning. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Pour la première fois, un vaccin contre le paludisme va être testé à grande échelle  L'île où les millionnaires africains deviennent encore plus riches  La dernière monarchie absolue d'Afrique veut interdire le divorce 

Kenya

AFP

Soudan du Sud: un opposant risque d'être expulsé du Kenya

Soudan du Sud: un opposant risque d'être expulsé du Kenya

AFP

Le Kenya enregistre ses électeurs en masse en vue des élections d'août

Le Kenya enregistre ses électeurs en masse en vue des élections d'août

AFP

Le Kenya va "réfléchir sérieusement"

Le Kenya va "réfléchir sérieusement"

Kiswahili

Tanzanie

À Zanzibar, le tourisme à fleur de peau

À Zanzibar, le tourisme à fleur de peau

langues

Le kiswahili, un joyau linguistique

Le kiswahili, un joyau linguistique