mis à jour le

Capture d'écran du site Vice.
Capture d'écran du site Vice.

Plongée dans l'industrie ougandaise des films d'action ultra-violents

Le bidonville ougandais de Wakaliga a donné naissance au Wakaliwood, une toute jeune industrie cinématographique de films ultra-violents en plein essor.

Rien ne prédestinait le petit bidonville ougandais de Wakaliga à donner son nom à un genre cinématographique. Pourtant ce quartier de Kampala, la capitale ougandaise, s'est transformé en l'espace de quelques années en une usine à produire des films d'un genre très particulier: entre kung-fu et univers de gangsters. Devenu un studio à ciel ouvert pour des productions ougandaises artisanales, l'endroit est désormais surnommé "Wakaliwood" par ceux qui y tournent.

Les budgets sont évidemment très réduits et les réalisateurs bricolent pour joindre les deux bouts mais la créativité des petits studios de Wakaliga sont sans limites. Le site Vice s'est rendu sur place pour tourner un documentaire sur le sujet. De nombreux acteurs, cascadeurs et producteurs locaux racontent au média américain ce qu'est vraiment "Wakaliwood".

 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

cinéma

Bienvenue au Gondwana

«Les humoristes africains ne font plus de politique»

«Les humoristes africains ne font plus de politique»

AFP

Le Maroc

Le Maroc

AFP

Fespaco: en crise, le cinéma ouest-africain cherche sa voie

Fespaco: en crise, le cinéma ouest-africain cherche sa voie

Ouganda

AFP

Une chenille légionnaire ravageant les cultures détectée en Ouganda

Une chenille légionnaire ravageant les cultures détectée en Ouganda

AFP

CAN: Côte d'Ivoire bat Ouganda 3-0 en préparation, premier but de Zaha

CAN: Côte d'Ivoire bat Ouganda 3-0 en préparation, premier but de Zaha

AFP

Un journaliste burundais en exil poignardé en Ouganda

Un journaliste burundais en exil poignardé en Ouganda