mis à jour le

Un soldat français, membre des forces de l'EUFOR-RCA, à l'aéroport de Bangui le 1er mai dernier. | REUTERS/Stringer.
Un soldat français, membre des forces de l'EUFOR-RCA, à l'aéroport de Bangui le 1er mai dernier. | REUTERS/Stringer.

Les "regrets" du ministre centrafricain de la Justice dans l'affaire des viols d'enfants

Le ministre centrafricain de la Justice s'est exprimé sur les accusations portées contre des soldats français sur des d'abus sexuels commis sur des mineurs.

Dans une interview exclusive accordée au quotidien français Le Parisien, le ministre de la Justice centrafricain, Aristide Sokambi, révèle qu'il a eu connaissance dans la presse de l'affaire de viols d'enfants centrafricains par des soldats français de la force Sangaris. "Nous déplorons de ne pas avoir été informés par la France qu'une enquête judiciaire était en cours depuis neuf mois", explique t-il. 

Aristide Sokambi a également fait part de son souhait d'être impliquer dans le processus d'enquête. "J'ai reçu l'ambassadeur de France pour lui faire part de notre regret de ne pas avoir été impliqués, mais aussi lui indiquer notre vœu d'être dorénavant associés aux investigations. Nous avons des accords de coopération qui le permettent", souligne t-il. 

Mais pour le ministre centrafricain, l'armée française ne doit pas être salie par ce scandale. "Cette histoire ne doit jeter l'opprobre ni sur la force Sangaris ni sur la France. On ne parle ici que de brebis galeuses comme il en existe dans toutes les armées. Il faut dissocier les choses, d'autant que le bilan de Sangaris est très positif. Même si certains groupes peuvent chercher à profiter de cette situation pour créer de la confusion, la population n'est pas tombée dans le piège de la manipulation. Les militaires français sont globalement toujours appréciés", affirme t-il. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

armée française

Burkina Faso

Les soldats français accusés de pédophilie au Burkina en garde à vue en France

Les soldats français accusés de pédophilie au Burkina en garde à vue en France

Centrafrique

Les pays africains encouragés à enquêter sur les abus commis par des soldats de l'ONU

Les pays africains encouragés à enquêter sur les abus commis par des soldats de l'ONU

Centrafrique

Bangui quadrillée, cap sur Bossangoa

Bangui quadrillée, cap sur Bossangoa

Centrafrique

AFP

Le pape dénonce les attaques contre des chrétiens au Nigeria et en Centrafrique

Le pape dénonce les attaques contre des chrétiens au Nigeria et en Centrafrique

AFP

La Centrafrique risque un nouveau conflit, selon Guterres

La Centrafrique risque un nouveau conflit, selon Guterres

AFP

La Centrafrique en proie aux violences depuis la chute de Bozizé

La Centrafrique en proie aux violences depuis la chute de Bozizé

sangaris

AFP

Le parquet demande un non-lieu pour les soldats français de Sangaris

Le parquet demande un non-lieu pour les soldats français de Sangaris

AFP

Centrafrique: la France déclare officiellement la fin de l'opération Sangaris

Centrafrique: la France déclare officiellement la fin de l'opération Sangaris

AFP

Centrafrique: fin de l'opération française Sangaris en octobre

Centrafrique: fin de l'opération française Sangaris en octobre