mis à jour le

Egypte: trois juges tués par balle dans le Sinaï

Trois juges égyptiens ont été tués et deux blessés par balle samedi dans le nord du Sinaï, théâtre d'attentats jihadistes visant habituellement les forces de sécurité, ont indiqué à l'AFP un responsable de la police et des urgences.

L'attaque intervient quelques heures après que la justice a condamné à mort le président islamiste Mohamed Morsi, destitué par l'armée en juillet 2013. Les groupes jihadistes qui revendiquent habituellement les attentats contre les forces de l'ordre disent agir en représailles à la sanglante répression qui s'est abattue sur les partisans de M. Morsi depuis sa destitution. 

AFP

Ses derniers articles: Guinée équatoriale: un artiste arrêté, l'Etat et la famille divergent sur les raisons  RDC: l'ONU table toujours sur une présidentielle d'ici au 31 décembre  Kenya: la faune sauvage décimée par des invasions de réserves privées 

juges

AFP

CPI: les juges doivent réexaminer la demande de libération de Laurent Gbagbo

CPI: les juges doivent réexaminer la demande de libération de Laurent Gbagbo

AFP

Soudan du Sud: des juges grévistes limogés par le président Kiir

Soudan du Sud: des juges grévistes limogés par le président Kiir

AFP

Soudan du Sud: des soldats jugés pour le viol d'employées étrangères

Soudan du Sud: des soldats jugés pour le viol d'employées étrangères

Sinaï

AFP

Les forces égyptiennes tuent plus de 40 extrémistes dans le Sinaï

Les forces égyptiennes tuent plus de 40 extrémistes dans le Sinaï

AFP

Egypte: 26 soldats tués ou blessés dans des attaques dans le Sinaï

Egypte: 26 soldats tués ou blessés dans des attaques dans le Sinaï

AFP

Égypte: Sissi défend sa stratégie contre les jihadistes dans le Sinaï

Égypte: Sissi défend sa stratégie contre les jihadistes dans le Sinaï

tués

AFP

RDC: 18 réfugiés burundais tués par les tirs de militaires

RDC: 18 réfugiés burundais tués par les tirs de militaires

AFP

Mali: deux jihadistes présumés tués par l'armée française

Mali: deux jihadistes présumés tués par l'armée française

AFP

Les experts de l'ONU tués en RDC induits en erreur par une fausse traduction

Les experts de l'ONU tués en RDC induits en erreur par une fausse traduction