mis à jour le

Des policiers à Bujumbara, le 13 mai 2015. REUTERS/Goran Tomasevic
Des policiers à Bujumbara, le 13 mai 2015. REUTERS/Goran Tomasevic

Affrontements entre loyalistes et putschistes et situation confuse au Burundi

Le Président Pierre Nkurunziza n'a pas pu rentrer à Bujumbara où des affrontements ont éclaté.

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira d’urgence, ce jeudi 14 mai 2015, sur la crise au Burundi, après la tentative de coup d’Etat contre le Président Pierre Nkurunziza qui, dans l’impossible d’accéder dans son pays, serait retourné à dar es Salaam d’où il était venu.

La crise au Burundi inquiète à l’international, notamment le Conseil de sécurité de l’ONU qui tiendra, ce jeudi 14 mai 2015, des consultations d’urgence sur la crise au Burundi, après la tentative de coup d’Etat dans ce pays.

Suite à 15 jours de contestation populaire, le général burundais Godefroid Niyombare a annoncé, ce mercredi 13 mai 2015, la destitution du Président Pierre Nkurunziza. Ce dernier était, au moment des faits, en déplacement à l’étranger, plus précisément en Tanzanie. Le dirigeant burundais se trouvait en effet à Dar es Salaam pour un sommet régional consacré au Burundi.

La situation est actuellement extrêmement confuse. Et il est difficile de dire qui contrôle le pays. Selon la Présidence burundaise, le coup d’Etat, mené par un groupe de militaires « mutins, a été déjoué ». Ce qui n’est pas de l’avis du général putschiste Godefroid Niyombare, qui a assuré avoir le soutien de beaucoup d’officiers supérieurs de l’armée et de la police. Selon la BBC, l’avion de Pierre Nkurunziza n’a pas pu atterrir à Bujumbura, il est serait retourné à Dar es Salaam.

Ce jeudi, les ambassadeurs des 15 pays du Conseil de sécurité de l’ONU seront informés de la situation via vidéoconférence par l’émissaire de l’ONU au Burundi Saïd Djinnit. De son côté, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé toutes les parties à faire preuve de calme et de retenue.

Cet article a d'abord été publié sur le site Afrik.com

Pierre Nkurunziza

Politique

Comment la dérive autocratique du Burundi est influencée par le Rwanda

Comment la dérive autocratique du Burundi est influencée par le Rwanda

FIFA

Quand Sepp Blatter était envoyé au Burundi pour convaincre Nkurunziza de se retirer

Quand Sepp Blatter était envoyé au Burundi pour convaincre Nkurunziza de se retirer

Politique

Comment le pouvoir burundais tente de s'auto-convaincre de sa légitimité

Comment le pouvoir burundais tente de s'auto-convaincre de sa légitimité