mis à jour le

Des manifestants dans les rues de Bujumbura, le 7 mai 2015. REUTERS/Jean Pierre Aime Harerimana
Des manifestants dans les rues de Bujumbura, le 7 mai 2015. REUTERS/Jean Pierre Aime Harerimana

Les opposants à Pierre Nkurunziza n'abdiquent pas dans les rues de Bujumbara

Nouvelle journée de manifestations au Burundi contre la décision du président en exercice de se présenter à l'élection présidentielle du 26 juin.

Au Burundi, les manifestations contre le président Pierre Nkurunziza, qui brigue un troisième mandat, ne faiblissent pas. Mardi 12 mai, de nombreux opposants au CNDD-FDD, le parti au pouvoir, ont défilé dans les rues de Bujumbara, la capitale, ainsi que dans d'autres villes du pays. Selon des journalistes de l'agence Reuters, des policiers ont lancé des gaz lacrymogènes sur des manifestants, qui ont eux-mêmes lancés des pierres sur les forces de l'ordre. Dans le quartier de Butarere des tirs ont aussi été entendu. L'envoyée spéciale de la radio RFI au Burundi, signale également un important rassemblement à Musaga.

 
Dans une interview accordée à la BBC, le chef de l'Etat Pierre Nkurunziza, qui a changé la Constitution et violé les accords d'Arusha de 205 pour obtenir le droit de se représenter à l'élection présidentielle du 26 juin, a affirmé que selon lui les manifestants étaient "influencés par des forces étrangères". Il a également confirmé que l'élection présidentielle aurait bien lieu le 26 juin en dépit des avertissements de l'Union européenne et des Etats-Unis qui estiment que toutes les conditions ne sont pas réunies au bon déroulement du scrutin. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée  En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales 

Burundi

AFP

Le Burundi demande

Le Burundi demande

AFP

Le journaliste vainqueur du prix Peter Mackler espère que le Burundi "puisse être guéri"

Le journaliste vainqueur du prix Peter Mackler espère que le Burundi "puisse être guéri"

AFP

Le Burundi en crise veut quitter la CPI

Le Burundi en crise veut quitter la CPI

Pierre Nkurunziza

Politique

Comment la dérive autocratique du Burundi est influencée par le Rwanda

Comment la dérive autocratique du Burundi est influencée par le Rwanda

FIFA

Quand Sepp Blatter était envoyé au Burundi pour convaincre Nkurunziza de se retirer

Quand Sepp Blatter était envoyé au Burundi pour convaincre Nkurunziza de se retirer

Politique

Comment le pouvoir burundais tente de s'auto-convaincre de sa légitimité

Comment le pouvoir burundais tente de s'auto-convaincre de sa légitimité