mis à jour le

 Des policiers burundais, le 1er mai 2015 à Bujumbura AFP SIMON MAINA
Des policiers burundais, le 1er mai 2015 à Bujumbura AFP SIMON MAINA

Les manifestations contre Pierre Nkurunziza se poursuivent au Burundi

L'armée apparait de plus en plus divisée face aux opposants.

Les manifestations contre un troisième mandat du chef de l'Etat burundais Pierre Nkurunziza ont repris lundi à Bujumbura, après un week-end de trêve et alors que l'armée apparait de plus en plus divisée. La contestation a repris dans plusieurs quartiers périphériques de la capitale, où la police cantonne les manifestants depuis le début du mouvement le 26 avril pour les empêcher d'aller faire une démonstration de force au centre-ville.

A Musaga, dans le sud de Bujumbura, un face-à-face tendu a opposé quelque 200 jeunes du quartier, rejoints par des manifestants venus des collines alentour. "Laissez-nous passer!", ont-il scandé aux policiers qui leur faisaient barrage, alors que l'armée tentait de s'interposer pour calmer le jeu. 

Les manifestations ont aussi repris dans d'autres quartiers foyers de la contestation -- Ngagara (nord), Nyakabiga (est), Cibitoke (nord), où 100 à 200 jeunes ont été dispersés par la police, dont un tir tendu de gaz lacrymogène a blessé un manifestant.

Aucun camp ne veut reculer

"Nous avons deux camps arc-boutés sur leurs positions et aucun n'est prêt à reculer", a résumé un diplomate à l'AFP.

Une situation également parfaitement résumée par ce tweet de Sonia Rolley, l'envoyée spéciale de la radio RFI sur place. "Des centaines de manifestants demandent à la police de les autoriser à passer pour aller manifester dans le centre-ville", écrit-elle. 

Sur cette photo prise par un photographe de l'AFP, un jeune manifestant brandit une pancarte avec l'inscription: "nous ne voulons pas d'un troisième mandat (de Pierre Nkurunziza)". Le président du Burundi a en effet annoncé son ambition de se présenter à l'élection présidentielle pour briguer un troisième mandat à la tête du pays, alors que la Constitution du Burundi ne l'autorise pas.

Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique avec AFP

Ses derniers articles: En Tunisie, la grenade est la star de l'automne  L'escrimeuse Inès Boubakri dédie sa médaille d'or à « la femmes tunisienne»  En Afrique du Sud, des élections municipales cruciales pour l'ANC 

Burundi

AFP

Le Burundi demande

Le Burundi demande

AFP

Le journaliste vainqueur du prix Peter Mackler espère que le Burundi "puisse être guéri"

Le journaliste vainqueur du prix Peter Mackler espère que le Burundi "puisse être guéri"

AFP

Le Burundi en crise veut quitter la CPI

Le Burundi en crise veut quitter la CPI

manifestations

AFP

Cameroun: violentes manifestations

Cameroun: violentes manifestations

AFP

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

AFP

Zimbabwe: l'interdiction des manifestations anti-Mugabe est légale

Zimbabwe: l'interdiction des manifestations anti-Mugabe est légale

Pierre Nkurunziza

Politique

Comment la dérive autocratique du Burundi est influencée par le Rwanda

Comment la dérive autocratique du Burundi est influencée par le Rwanda

FIFA

Quand Sepp Blatter était envoyé au Burundi pour convaincre Nkurunziza de se retirer

Quand Sepp Blatter était envoyé au Burundi pour convaincre Nkurunziza de se retirer

Politique

Comment le pouvoir burundais tente de s'auto-convaincre de sa légitimité

Comment le pouvoir burundais tente de s'auto-convaincre de sa légitimité