mis à jour le

Togo: l'opposant Jean-Pierre Fabre, officiellement battu, se considère comme le président élu

Jean-Pierre Fabre, principal opposant du sortant Faure Gnassingbé à la présidentielle au Togo, a déclaré mercredi se considérer comme le président élu, rejetant les résultats "frauduleux" de l'élection.

A la question de l'AFP: "Vous considérez-vous comme le nouveau président de la République élu?", il a répondu "Bien sûr!"

Le candidat de CAP 2015, qui a appelé à une mobilisation "massive", a contesté les résultats officiels de l'élection présidentielle de samedi annoncés par la commission électorale, qui le créditent de 34,95% des suffrages contre 58,75% pour le président Gnassingbé. 

"Ces résultats (...) sont des résultats frauduleux qui n'ont rien à voir avec les résultats compilés par le centre informatique de CAP 2015 (...) qui nous donnent largement vainqueurs", a déclaré M. Fabre.

"Ce énième coup de force électoral ne passera pas", a-t-il martelé.

"C'est pour nous tous un devoir impératif, sacré, constitutionnel de nous mobiliser massivement pour faire échec à ce crime contre la souveraineté nationale", a-t-il ajouté, appelant le "peuple togolais" à "prendre courageusement son destin en main".

L'opposition a contesté les deux précédentes victoires de M. Gnassingbé, lors des présidentielles de 2005 et 2010.

AFP

Ses derniers articles: A Chypre, des centaines de migrants entassés dans un camp, dans l'attente de leur sort  Covid-19, mauvaise étoile des bergers peuls du Sénégal  Génocide au Rwanda: comment Félicien Kabuga a pu mener 25 ans de cavale 

président

AFP

En Afrique du Sud, le président

En Afrique du Sud, le président

AFP

Malawi: le président Mutharika qualifie de "coup d'Etat judiciaire" l'annulation de la présidentielle

Malawi: le président Mutharika qualifie de "coup d'Etat judiciaire" l'annulation de la présidentielle

AFP

Procès anti-corruption en RDC: décès du président du tribunal

Procès anti-corruption en RDC: décès du président du tribunal