mis à jour le

Togo: l'opposant Jean-Pierre Fabre, officiellement battu, se considère comme le président élu

Jean-Pierre Fabre, principal opposant du sortant Faure Gnassingbé à la présidentielle au Togo, a déclaré mercredi se considérer comme le président élu, rejetant les résultats "frauduleux" de l'élection.

A la question de l'AFP: "Vous considérez-vous comme le nouveau président de la République élu?", il a répondu "Bien sûr!"

Le candidat de CAP 2015, qui a appelé à une mobilisation "massive", a contesté les résultats officiels de l'élection présidentielle de samedi annoncés par la commission électorale, qui le créditent de 34,95% des suffrages contre 58,75% pour le président Gnassingbé. 

"Ces résultats (...) sont des résultats frauduleux qui n'ont rien à voir avec les résultats compilés par le centre informatique de CAP 2015 (...) qui nous donnent largement vainqueurs", a déclaré M. Fabre.

"Ce énième coup de force électoral ne passera pas", a-t-il martelé.

"C'est pour nous tous un devoir impératif, sacré, constitutionnel de nous mobiliser massivement pour faire échec à ce crime contre la souveraineté nationale", a-t-il ajouté, appelant le "peuple togolais" à "prendre courageusement son destin en main".

L'opposition a contesté les deux précédentes victoires de M. Gnassingbé, lors des présidentielles de 2005 et 2010.

AFP

Ses derniers articles: Cacao: les petits planteurs ivoiriens entre pauvreté et découragement  Sénégal: l'ex-maire de Dakar, Khalifa Sall, se replace sur l'échiquier politique  Des milliers de Soudanais réclament la dissolution de l'ancien parti au pouvoir 

président

AFP

Au Mali en guerre, un président dans la tourmente

Au Mali en guerre, un président dans la tourmente

AFP

Diplomatie, anticorruption, décentralisation: les dossiers du futur président tunisien

Diplomatie, anticorruption, décentralisation: les dossiers du futur président tunisien

AFP

Tunisie: Kais Saied, un président élu par les jeunes

Tunisie: Kais Saied, un président élu par les jeunes