mis à jour le

Niger: 85 morts dans une épidémie de méningite, les écoles de Niamey fermées

Une épidémie de méningite, qui sévit depuis janvier au Niger, a fait 85 morts, poussant les autorités à fermer les écoles de la capitale Niamey de mercredi à lundi prochain, a annoncé le Premier ministre Brigi Rafini.

"A Niamey, compte tenu de l'acuité de cette maladie, nous avons décidé de fermer tous les établissements d'enseignement à compter de mercredi jusqu'à lundi", a déclaré M. Rafini mercredi sur la télévision d'Etat.

Cette mesure ne concerne pas les universités, a toutefois précisé à l'AFP Abdou Asmane, le ministre de l'Enseignement supérieur.

Au 19 avril, "908 cas de méningite ont été recensés dans le pays avec 85 de décès soit une létalité de 9,36%", selon un dernier bilan communiqué mardi soir par le ministère de la Santé. Quelque 70% des personnes infectées sont âgées de 2 à 15 ans, de même source.

Le précédent bilan officiel, qui datait du 13 avril, faisait état de 75 décès pour 697 cas. Plus de la moitié des morts s'étaient alors produites dans la capitale.

La suspension des cours est "une mesure de précaution" pour permettre aux élèves de "rester dans leurs familles" en attendant de "bénéficier d'une vaccination", sachant qu'il existe "un problème de disponibilité de vaccins", a commenté le Premier ministre.

"Nous avons un besoin immédiat de près d'1,2 million de doses de vaccins. Nous pourrons disposer d'ici jeudi de 50% (de ce total) mais pour les autres 50%, nous lançons un appel à tous nos partenaires", a-t-il dit.

L'actuelle épidémie est provoquée par des souches "plus virulentes" de la méningite que celles qui ont été à l'origine des précédentes vagues au Niger, selon un expert.

M. Rafini a appelé la population à la "vigilance", notamment en "signalant tous les cas suspects".

Le Niger, Etat sahélien aride et l'un des pays les plus pauvres au monde, est régulièrement frappé par des épidémies de méningite en raison de sa position au sein de "la ceinture de la méningite", qui s'étend du Sénégal à l'ouest jusqu'à l'Éthiopie à l'est, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Très contagieuse, la maladie se manifeste par une montée brutale de température, de violents maux de tête, des vomissements et une raideur du cou.

AFP

Ses derniers articles: Maroc: échauffourées entre des migrants et des habitants de Casablanca  Tunisie: auditions publiques sur la répression de manifestations en 2012  Tchad: l'ex-maire de Moundou finalement remis en liberté 

écoles

AFP

Baisse des contrats aidés

Baisse des contrats aidés

AFP

Dans les écoles du Liberia, le secteur privé peine

Dans les écoles du Liberia, le secteur privé peine

AFP

Plus de 500 écoles attaquées dans le monde en six mois, dénonce l'ONU

Plus de 500 écoles attaquées dans le monde en six mois, dénonce l'ONU

épidémie

AFP

Le Nigeria s'inquiète d'une épidémie possible de variole du singe

Le Nigeria s'inquiète d'une épidémie possible de variole du singe

AFP

A Madagascar, la peste provoque une épidémie de panique

A Madagascar, la peste provoque une épidémie de panique

AFP

Madagascar: mesures d'urgence pour tenter d'enrayer une épidémie de peste

Madagascar: mesures d'urgence pour tenter d'enrayer une épidémie de peste

morts

AFP

Au moins 184 morts dans l'attaque d'une mosquée au Sinaï égyptien

Au moins 184 morts dans l'attaque d'une mosquée au Sinaï égyptien

AFP

Nigeria: au moins 30 morts dans des violences intercommunautaires

Nigeria: au moins 30 morts dans des violences intercommunautaires

AFP

Nord-est du Nigeria: au moins 50 morts dans un attentat-suicide

Nord-est du Nigeria: au moins 50 morts dans un attentat-suicide