mis à jour le

REUTERS/Asmaa Waguih
REUTERS/Asmaa Waguih

Un écrivain égyptien appelle à manifester contre le voile sur la place Tahrir

L’écrivain Cherif Choubachy appelle les Egyptiennes à se rendre début mai place Tahrir au Caire pour une action symbolique: enlever leur voile publiquement.

Depuis les premiers soulèvements populaires du "Printemps arabe", la place Tahrir du Caire a connu des dizaines et des dizaines de manifestations. Une nouvelle, d'un genre inédit dans l'Egypte post-Moubarak, pourrait encore une fois secouer ce lieu emblématique et plus largement l'Egypte. 

L'écrivain égyptien Cherif Coubachy, notamment auteur de l'oeuvre Le Sabre et la Virgule, a appelé sur sa page Facebook à un rassemblement des femmes égyptiennes, début mai, à Tahrir pour manifester contre le port du voile."Je propose ceci: qu'un groupe de jeunes femmes se mettent à enlever leur voile lors d'une manifestation sur la place Tahrir un jour qui reste à determiner, dans le courant de la première semaine du mois de mai, avec des hommes qui se positionneront tout autour pour les protéger. Je serai le premier de ces hommes", écrit-il. 

Sur son compte Facebook, il met également en ligne une série de vidéos pour expliquer le lien entre ce geste de libération de la femme et la révolution de 1919 (qui a abouti à l'indépendance du pays en 1922), "début de l'affirmation de l'identité citoyenne". Et de rappeler que "le voile avait disparu pendant plus de cinquante ans en Egypte, pour ne réapparaître qu'au cours des années 70, après la défaite contre Israël en 1967". 

Ancien vice-ministre égyptien de la culture, Cherif Coubachy divise les internautes égyptiens sur les réseaux sociaux. "Cherif Choubachy provoque la controverse en appelant les femmes égyptiennes à manifester dans des lieux publics contre le port du voile", écrit sur le réseau social Twitter @sherryamin13, une journaliste égyptienne inscrite sous ce pseudo. 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: En Gambie, une dictature vieille de 22 ans s'achève dans les urnes  Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales  Surprise, les mosquées marocaines s'engagent contre le changement climatique