mis à jour le

Le Gabon privé d'internet pendant le week-end pascal par un acte de maveillance

Le Gabon a été privé d'internet pendant trois jours à la suite du "sabotage" vendredi matin d'un câble de fibre optique à Libreville, selon Gabon Télécom, le principal opérateur du pays, dont les activités sont en outre perturbées par une grève.

"Nous avons été victime d'un sabotage. Un câble de fibre optique a été saboté", ont expliqué à la presse des techniciens de l'entreprise qui s'affairaient pendant le week-end à réparer les installations dans le centre de la capitale. La situation est progressivement revenue à la normale lundi dans la journée.

Début mars, un incident similaire avait déjà gravement perturbé le fonctionnement d'internet pendant 24 heures au Gabon.

Gabon Telecom est la première entreprise de téléphonie fixe et de fourniture internet du pays. Sa filiale Libertis est également l'un des principaux opérateurs de téléphonie mobile du Gabon.

Les Gabonais s'étaient déjà retrouvés quasiment coupés du monde durant 48 heures les 25 et 26 février, lorsqu'une grève déclenchée par une partie du personnel de Gabon Telecom avait interrompu la fourniture du service internet.

Les syndicats des employés réclamaient notamment le versement de primes et l'amélioration de leurs conditions salariales depuis la privatisation de l'opérateur entamée en 2007, et racheté par Maroc Telecom. Une partie du personnel de l'entreprise est toujours en grève.

Gabon

AFP

Mot d'ordre de grève de 15 jours

Mot d'ordre de grève de 15 jours

AFP

Le Gabon veut réformer son secteur public "dégradé"

Le Gabon veut réformer son secteur public "dégradé"

AFP

Nouveau gouvernement au Gabon

Nouveau gouvernement au Gabon

week-end

AFP

Nigeria: sécurité renforcée dans le centre après un week-end sanglant

Nigeria: sécurité renforcée dans le centre après un week-end sanglant

AFP

Espagne: 532 migrants secourus en Méditerranée durant le week-end

Espagne: 532 migrants secourus en Méditerranée durant le week-end

AFP

Edouard Philippe "reporte" son déplacement au Mali prévu ce week-end

Edouard Philippe "reporte" son déplacement au Mali prévu ce week-end