mis à jour le

Maroc: trois spéléologues espagnols disparus, "recherches intensives" en cours

Trois spéléologues espagnols sont portés disparus depuis plus de trois jours au Maroc, dans une zone montagneuse du Haut-Atlas entre Marrakech et Ouarzazate où des "recherches intensives" pour les retrouver étaient en cours vendredi, à la tombée de la nuit.

Des "recherches intensives", à l'aide "de moyens aériens et terrestres", sont en cours pour retrouver trois spéléologues espagnols qui se sont perdus depuis (mercredi) 1er avril dans les montagnes limitrophes des provinces de Ouarzazate, Azilal et Tinghir", ont indiqué les autorités locales citées par l'agence MAP.

A cette date, d'après les mêmes sources, les trois hommes "se seraient dirigés vers les grottes d'Imadrasse", près d'Iminoulaouen, un village situé à une cinquantaine de km au nord-est de Ouarzazate, la grande ville du sud marocain.

Ils étaient membres d'un groupe de neuf Espagnols partis faire de la spéléologie dans le Haut-Atlas et qui s'était scindé en deux dimanche "pour explorer différentes grottes", selon une source diplomatique à Madrid.

L'ensemble de l'équipe devait se retrouver lundi ou mardi. Ne voyant pas réapparaître leurs compagnons, le reste du groupe a donné l'alerte mardi après-midi, a ajouté cette source, qui a refusé de se prononcer sur les causes de cette disparition, accidentelle ou criminelle.

Interrogé par téléphone, le directeur du conseil régional du tourisme (CRT) de Ouarzazate, Zoubir Bouhour, a confirmé que les autorités marocaines avaient "lancé des recherches, y compris à l'aide d'hélicoptères".

"Mais la géographie de la région n'aide pas. Le terrain est par définition accidenté et il y a beaucoup de brumes en ce moment, ainsi que de nombreuses cavités", a-t-il déclaré à l'AFP.

Par ailleurs, les membres de ce groupe ne disposaient pas à sa "connaissance de guide à leur côté".

 - Fonte des neiges -

Très escarpée, la zone dont il est question se trouve en plein massif du Haut-Atlas, dont les sommets flirtent avec les 4.000 mètres. L'hiver dernier a été particulièrement rude et il a beaucoup plu et neigé, avant une subite hausse des températures ces derniers jours.

Selon un membre du groupe, José Morillas, interrogé par la radio espagnole Canal Sur Radio, les trois hommes pourraient ainsi avoir été surpris par la montée des eaux dans un canyon, du fait de la fonte des neiges. "Nous espérons qu'ils sont sur une plateforme, attendant que le niveau de l'eau baisse", a-t-il dit.

Selon la même radio, ces trois Espagnols sont originaires d'Andalousie (sud) et membres de la fédération andalouse d'alpinisme. Ils se trouvaient en vacances pour les fêtes de Pâques.

Pays limitrophe, le Maroc, qui accueille plus de 10 millions de visiteurs par an, est une destination prisée des Espagnols, tout spécialement à cette période de l'année. Citant une étude espagnole, des médias locaux ont récemment évoqué une hausse importante des réservations en provenance de ce pays.

Le massif du Haut-Atlas, aux portes du désert mais vert et sauvage, est lui réputé pour ses chemins de randonnée. Il compte de multiples cours d'eaux (oueds) et le plus haut sommet d'Afrique du nord, le Mont Toubkal (4.167 m).

Il ne présente aucun caractère particulier de dangerosité, hormis les brusques inondations qui peuvent survenir en cas d'orage, du fait des dénivelées.

L'automne dernier, des intempéries exceptionnelles avaient ainsi fait une cinquantaine de morts dans le sud du Maroc, notamment au pied des massifs de l'Atlas. 

AFP

Ses derniers articles: Nigeria: le directeur d'un zoo kidnappé, 3 policiers tués  Nigeria: 10 arrestations après une manifestation de déplacés  Zimbabwe: l'opposant Mawarire plaide non coupable de tentative de renversement du gouvernement 

espagnols

AFP

Maroc: un des trois spéléologues espagnols secourus est décédé

Maroc: un des trois spéléologues espagnols secourus est décédé

Ambroise DAGNON

Amical Guinée Equatoriale-Espagne: les défenseurs des droits de l’homme espagnols s’y opposent

Amical Guinée Equatoriale-Espagne: les défenseurs des droits de l’homme espagnols s’y opposent

Larbi Amine - Lemag

Les tunisiens se bousculent pour acheter les moutons espagnols

Les tunisiens se bousculent pour acheter les moutons espagnols