mis à jour le

Namibie: le président Hage Geingob prête serment

Le président namibien Hage Geingob a prêté serment samedi dans un stade de la capitale Windhoek, trois mois après sa victoire écrasante à l'élection présidentielle, remportée une nouvelle fois par un candidat de la Swapo.

Fin novembre, Hage Geingob, 73 ans, a remporté 87% des voix, succédant à Hifikepunye Pohamba, également de la Swapo.

"Je déclare la guerre à la pauvreté et aux inégalités", a déclaré samedi le président Geingob devant un stade bondé.

La Namibie, vaste pays semi-désertique de 2,3 millions d'habitants est doté d'importantes ressources minières mais connaît de fortes inégalités sociales, avec 40% des jeunes au chômage.

Plusieurs chefs d'État ont assisté à la cérémonie dont le président tanzanien Jakaya Kikwete, celui du Botswana Ian Khama et le zimbabwéen Robert Mugabe.

La prestation de serment présidentielle a été retardée pour coïncider avec la date anniversaire, le 21 mars 1990, de l'indépendance de ce jeune pays, conquis et administré par l'Afrique du Sud après la colonisation allemande et qui compte une minorité blanche en partie germanophone. 

Geingob a été Premier ministre de 1990 à 2002, puis rappelé à ce poste en 2012, après une traversée du désert. Membre de toujours de la Swapo, l'ancienne guérilla devenue parti de gouvernement en 1990, il en a été le représentant en exil au Botswana et aux États-Unis avant l'indépendance. Il a aussi travaillé pour les Nations Unies. 

Parti de la lutte anti-coloniale et anti-apartheid, la South West Africa People's Organisation (Organisation du peuple de l'Afrique du Sud-Ouest - Swapo) a gagné toutes les élections depuis 1990. Lors des législatives qui ont accompagné la présidentielle, elle a remporté plus de 80% des suffrages.

AFP

Ses derniers articles: En Ouganda, les rescapés de la LRA suivent avec émotion le procès d'un de leurs bourreaux  Les armées africaines sous-équipées face aux jihadistes  Libye: dans Syrte repris, la traque aux derniers jihadistes 

président

AFP

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

AFP

Angola: Dos Santos, président énigmatique et tout-puissant

Angola: Dos Santos, président énigmatique et tout-puissant

AFP

Gambie: Yahya Jammeh, imprévisible président

Gambie: Yahya Jammeh, imprévisible président