mis à jour le

Tunisie: les jihadistes de l'EI revendiquent l'attentat de Tunis

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l'attentat contre le musée Bardo de Tunis qui a coûté la vie mercredi à 21 personnes, selon un message audio diffusé jeudi sur les sites jihadistes.

Le groupe jihadiste, qui sévit en Syrie, en Irak et en Libye, a menacé la Tunisie d'autres attaques, affirmant qu'il ne s'agissait que "du début".

Qualifiant l'attentat contre le musée d'"attaque bénie contre l'un des foyers des infidèles en Tunisie musulmane", la voix lisant le communiqué audio a affirmé que l'opération sanglante avait été menée par "deux chevaliers du califat, Abou Zakaria al-Tounsi et Abou Anas al-Tounsi".

Ils étaient "munis d'armes automatiques et de bombes" et sont "parvenus à assiéger un groupe de ressortissants des pays croisés (...) semant la terreur dans le coeur des infidèles". "(...) Ce que vous avez vu, ce n'est que le début. Vous n'allez jouir ni de sécurité ni de paix", poursuit l'enregistrement.

Le bilan officiel de l'attaque est de 20 étrangers et un Tunisien tués, selon le ministre de la Santé Said Aïdi. 13 d'entre eux ont été identifiés, dont trois Japonaises et deux Français.

AFP

Ses derniers articles: Nigeria: le directeur d'un zoo kidnappé, 3 policiers tués  Nigeria: 10 arrestations après une manifestation de déplacés  Zimbabwe: l'opposant Mawarire plaide non coupable de tentative de renversement du gouvernement 

jihadistes

AFP

Mali: deux jihadistes présumés tués par l'armée française

Mali: deux jihadistes présumés tués par l'armée française

AFP

Les principaux attentats jihadistes visant des étrangers en Afrique

Les principaux attentats jihadistes visant des étrangers en Afrique

AFP

Bavure au Niger: l'armée tue 14 paysans, pris pour des jihadistes

Bavure au Niger: l'armée tue 14 paysans, pris pour des jihadistes

Tunis

AFP

Le procès de l'attentat du Bardo s'ouvre en toute discrétion

Le procès de l'attentat du Bardo s'ouvre en toute discrétion

AFP

Deux ans après, le procès de l'attentat de Sousse s'ouvre

Deux ans après, le procès de l'attentat de Sousse s'ouvre

AFP

Un cimetière chrétien saccagé va être réhabilité

Un cimetière chrétien saccagé va être réhabilité