mis à jour le

Egypte: un policier sera jugé pour la mort d'une manifestante de gauche

Un policier égyptien sera jugé pour la mort d'une manifestante de gauche abattue par tir de chevrotine en janvier durant la dispersion d'un rassemblement commémorant le quatrième anniversaire de la révolte de 2011, a indiqué mardi le parquet.

Les images de la mort de Shaïmaa al-Sabbagh, 34 ans et mère d'un enfant de 5 ans, avaient provoqué l'indignation en Egypte mais aussi dans le monde, et le président Abdel Fattah al-Sissi avait demandé que le responsable soit traduit en justice.

Depuis que l'ex-chef de l'armée et actuel président a destitué l'islamiste Mohamed Morsi en 2013, une loi controversée limitant le droit de manifester permet aux forces de sécurité de réprimer, souvent dans le sang, tout rassemblement, qu'il soit organisé par les islamistes ou par des organisations laïques et de gauche.

L'enquête du parquet a révélé que la manifestante avait été tuée par un tir de chevrotine tiré par un officier de la police anti-émeute durant la dispersion du rassemblement organisé par un parti de gauche le 24 janvier, à la veille du quatrième anniversaire de la révolte de 2011 qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir, a précisé le responsable.

Les militants voulaient déposer des fleurs sur la place Tahrir, épicentre de la révolte de 2011, pour commémorer la mort de centaines de manifestants durant ce soulèvement.

La date d'ouverture du procès devant une cour criminelle n'a pas encore été fixée.

Des défenseurs des droits de l'Homme accusent régulièrement la police d'avoir tué des centaines de manifestants et de faire un usage excessif de la force dans la répression des rassemblements depuis l'éviction de M. Morsi.

Dans les mois qui ont suivi la destitution de M. Morsi, plus de 1.400 manifestants pro-Morsi ont été tués, plus de 15.000 de ses partisans emprisonnés et des centaines condamnés à mort dans des procès de masse expéditifs condamnés par la communauté internationale.

 

AFP

Ses derniers articles: CAN: zen comme le Sénégal, premier qualifié  CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger  A Dakar, joie et espoir de Gambiens en exil président 

gauche

AFP

Au Maroc, la gauche veut ressusciter avec une "troisième voie"

Au Maroc, la gauche veut ressusciter avec une "troisième voie"

AFP

La gauche marocaine, ou l'histoire d'un long naufrage

La gauche marocaine, ou l'histoire d'un long naufrage

AFP

Manifestante de gauche tuée en Egypte: 15 ans de prison pour un policier

Manifestante de gauche tuée en Egypte: 15 ans de prison pour un policier

juge

AFP

Hissène Habré, un bourreau implacable jugé 25 ans après sa chute

Hissène Habré, un bourreau implacable jugé 25 ans après sa chute

AFP

Tchad: le président déchu Hissène Habré jugé en appel

Tchad: le président déchu Hissène Habré jugé en appel

AFP

"Biens mal acquis": Teodorin Obiang jugé

"Biens mal acquis": Teodorin Obiang jugé

mort

AFP

Zimbabwe: arrestation d'un pasteur qui a prédit la mort de Mugabe pour 2017

Zimbabwe: arrestation d'un pasteur qui a prédit la mort de Mugabe pour 2017

AFP

Tunisie: remous après la mort d'un ingénieur attribué

Tunisie: remous après la mort d'un ingénieur attribué

AFP

Algérie: des centaines de personnes à l'enterrement du journaliste mort en prison

Algérie: des centaines de personnes à l'enterrement du journaliste mort en prison