mis à jour le

Côte d'Ivoire: le gardien Copa met fin

Le gardien de but de Lokeren (D1 belge), Barry Boubacar Copa, vainqueur de la Coupe d'Afrique des nations avec la Côte d'Ivoire, remportée par son pays face au Ghana, a annoncé mardi qu'il mettait fin à sa carrière internationale.

"Toutes les bonnes choses doivent avoir une fin. Je pense qu'il faut maintenant passer le flambeau aux plus jeunes", a affirmé Copa dans une interview accordée à RFI.

Un peu plus tôt, la télévision belge RTBF et l'agence Belga ont rapporté que le gardien de 35 ans avait mis fin de sa carrière internationale dans une lettre adressée au président de l'assemblée nationale de son pays, ce qu'à confirmé son club à l'AFP.

Son dernier match avec les Éléphants restera donc la finale à suspense de la CAN-2015, remportée début février aux tirs au but par les Ivoiriens (0-0 a.p.).

Remplaçant depuis le début de la compétition, Copa s'était érigé en héros de la nation lors de la séance des tirs au but, en repoussant deux tirs et en inscrivant lui-même le but du sacre (9-8). Ironie du sort, il avait perdu deux finales de la CAN, en 2006 et en 2012, également aux tirs au but face respectivement à l'Égypte et à la Zambie.

Appelé pour la première fois en 2000, il compte 85 sélections avec la Côte d'Ivoire, avec notamment trois Coupes du monde disputées.

"Je pense que c'est la meilleure décision à prendre pour moi. Je suis avec la sélection depuis 15 ans", a-t-il conclu.

 

AFP

Ses derniers articles: Kenya: quatre personnes tuées dans un raid contre leur village  L'Afrique du Sud s'oppose  Ping demande aux Gabonais "de se lever comme un seul homme" contre Bongo 

carrière

AFP

Togo: Serge Gakpé met fin

Togo: Serge Gakpé met fin

AFP

Foot: le Camerounais Alex Song met fin

Foot: le Camerounais Alex Song met fin

AFP

RDC: le chanteur Lokua Kanza fête ses vingt ans de carrière

RDC: le chanteur Lokua Kanza fête ses vingt ans de carrière

Copa

Espoirs

Les chances de l'Afrique au Mondial

Les chances de l'Afrique au Mondial

Mondial 2014

Le Cameroun, un habitué des départs mouvementés au Mondial

Le Cameroun, un habitué des départs mouvementés au Mondial