mis à jour le

Nigeria: le dernier attentat

Un double attentat-suicide perpétré mardi dans une gare routière de Kano, la grande ville du nord du Nigeria, a fait 34 morts, a annoncé jeudi un représentant syndical, alors que la police maintient son bilan initial de 10 morts.

"Parmi les victimes figurent 21 passagers d'un bus qui s'apprêtait à partir, trois de nos membres (des chauffeurs routiers) et 10 petits commerçants", a déclaré Ahmed Saleh, un représentant du Syndicat national des travailleurs du transport routier (NURTW) basé à Kano Line, la gare routière visée par l'attaque.

Selon lui, les salariés de la gare ont effectué ce nouveau bilan en comptant les restes carbonisés des victimes après les explosions de mardi.

Un porte-parole de la police de Kano, Musa Magaji, a cependant déclaré à l'AFP que le bilan official de la police restait à 10 morts.

Deux hommes s'étaient fait exploser mardi peu après être descendus d'un bus dans la gare routière.

Les islamistes de Boko Haram n'ont pas revendiqué l'attaque, mais le groupe armé a attaqué Kano à de multiples reprises, s'en prenant notamment à des gares routières, depuis le début de son insurrection en 2009.

Le Nigeria est en proie depuis six ans à l'insurrection islamiste de Boko Haram, qui n'a cessé de gagner du terrain, conquérant récemment villes et villages dans le Nord. Au moins 13.000 personnes ont perdu la vie dans les massacres et les combats, et 1,5 million ont été déplacées par les violences.

L'armée, très critiquée pour son impuissance face aux insurgés, mène actuellement une offensive pour tenter de stabiliser la région, à l'approche des élections présidentielle et législatives reportées au 28 mars.

Les raisons officiellement avancées pour ce report sont sécuritaires, Boko Haram risquant d'empêcher dans de nombreux endroits la tenue du scrutin, qui s'annonce difficile pour le président sortant Goodluck Jonathan, très critiqué pour son incapacité à mettre fin aux tueries.

Le Tchad, le Cameroun et le Niger, récemment touchés par des attaques sanglantes de Boko Haram, ont également mobilisé leurs armées pour sécuriser leurs frontières avec le Nigeria, où les militaires tchadiens ont déjà repris des villes aux insurgés.

 

AFP

Ses derniers articles: Centrafrique: l'ONU lance un appel d'urgence  Les Burundais au Rwanda: "Réfugiés mais pas condamnés  Sahara occidental: espoir d'un règlement après le retrait du Front Polisario 

attentat

AFP

Somalie: le nouveau chef de l'armée réchappe

Somalie: le nouveau chef de l'armée réchappe

AFP

Egypte: 22 morts dans un attentat dans une église copte

Egypte: 22 morts dans un attentat dans une église copte

AFP

Attentat de Grand-Bassam: un des cerveaux, chef de l'attaque

Attentat de Grand-Bassam: un des cerveaux, chef de l'attaque

Kano

AFP

Nigeria: dans le nord musulman, l'émir de Kano veut dépoussiérer les traditions

Nigeria: dans le nord musulman, l'émir de Kano veut dépoussiérer les traditions

AFP

Nigeria: 10 chiites tués

Nigeria: 10 chiites tués

AFP

Nigeria: Quatre morts dans un double attentat suicide

Nigeria: Quatre morts dans un double attentat suicide

morts

AFP

RDC: 29 morts dans des affrontements entre miliciens dans l'Est

RDC: 29 morts dans des affrontements entre miliciens dans l'Est

AFP

Épidémie de méningite au Nigeria: nouveau bilan, 813 morts

Épidémie de méningite au Nigeria: nouveau bilan, 813 morts

AFP

RDC: 20 morts dans des affrontements interethniques au Kasaï

RDC: 20 morts dans des affrontements interethniques au Kasaï