mis à jour le

Somalie: un mort après des tirs de mortier sur le palais présidentiel

Un garde a été tué jeudi par des tirs d'obus de mortier dans l'enceinte ultra-sécurisée du palais présidentiel somalien de Mogadiscio, ont annoncé des responsables de la sécurité.

"Au moins quatre obus de mortier ont frappé la zone du parking et un garde a été tué dans l'attaque", a déclaré un de ces responsables, Abdirahman Mohamed, à l'AFP.

Selon un témoin, Mohamud Hassan, plusieurs véhicules garés là ont été endommagés. "Des éclats ont détruit les vitres de plusieurs voitures dans le parking, et j'ai vu une personne qui a été légèrement blessée", a-t-il dit.

L'attaque n'a pas été revendiquée pour le moment. Par le passé et récemment encore, les insurgés islamistes shebab somaliens, liés à Al-Qaïda, ont mené une série d'attaques contre des bâtiments officiels, dont le palais présidentiel, pour tenter de renverser le faible gouvernement central, tenu à bout de bras par la communauté internationale (UE et Etats-Unis essentiellement) qui le soutient à coup de milliards de dollars.

D'autres groupes armés sévissent également à Mogadiscio et dans le reste de ce pays d'Afrique de l'Est, privé de réelle autorité centrale depuis la chute du régime autoritaire du président Siad Barre en 1991. Il est depuis en état permanent de guerre civile, livré aux milices de chefs de guerre, aux gangs criminels et aux groupes islamistes.

La semaine dernière, deux kamikazes shebab avaient tué au moins 25 personnes en se faisant détonner dans un hôtel luxueux de la capitale, tout près du palais présidentiel, où se trouvaient réunis des responsables politiques somaliens. Deux parlementaires, le maire adjoint de Mogadiscio, le secrétaire privé du Premier ministre et le chef de cabinet du vice-Premier ministre y avaient péri. Cet attentat, rapidement revendiqué par les islamistes, était le plus meurtrier en Somalie depuis près de deux ans.

Les islamistes shebab ont essuyé depuis août 2011 une série ininterrompue de revers militaires. Délaissant les opérations militaires dans lesquelles ils sont largement surpassés par une force militaire de l'Union Africaine (22.000 hommes, soutenus par une aviation), ils multiplient aujourd'hui les actions de guérilla et les attentats, notamment à Mogadiscio.

AFP

Ses derniers articles: Ghana: Sagnol, Schäfer et Appiah retenus comme possibles sélectionneurs  Mondial-2026  Démantèlement d'un réseau d'immigration clandestine entre la France et le Sénégal 

mort

AFP

Soudan du Sud: aucun mort dans l'accident d'avion

Soudan du Sud: aucun mort dans l'accident d'avion

AFP

Egypte: Moubarak acquitté pour la mort de manifestants en 2011

Egypte: Moubarak acquitté pour la mort de manifestants en 2011

AFP

Egypte: dix peines de mort confirmées pour des émeutes dans un stade

Egypte: dix peines de mort confirmées pour des émeutes dans un stade

palais

AFP

RD Congo: des policiers isolent le palais de justice de Lubumbashi

RD Congo: des policiers isolent le palais de justice de Lubumbashi

AFP

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

AFP

Maroc: "c'est le Palais qui corrompt" pour Catherine Graciet

Maroc: "c'est le Palais qui corrompt" pour Catherine Graciet

tirs

AFP

Libye: tirs contre un convoi du Premier ministre Sarraj

Libye: tirs contre un convoi du Premier ministre Sarraj

AFP

Côte d'Ivoire: reprise des tirs de soldats

Côte d'Ivoire: reprise des tirs de soldats

AFP

Côte d'Ivoire: tirs en l'air de soldats

Côte d'Ivoire: tirs en l'air de soldats