mis à jour le

Nigeria:

"Pas d'élections avant mars! Buvons et mangeons pour la Saint-Valentin!", suggère le prospectus rouge vif, orné de coeurs, d'un restaurant chic de Lagos.

Les habitants de la ville la plus peuplée d'Afrique - l'agglomération compte plus de 21 millions d'habitants - pensaient être privés cette année d'une de leurs fêtes préférées, la Saint-Valentin, à cause d'une restriction des déplacements imposée pendant les élections législatives et présientielle, initialement prévues le 14 février.

Le report des scrutins au 28 mars, annoncé le week-end dernier à cause des violences du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du pays, a mis la classe politique en émoi, provoquant l'indignation de l'opposition qui accuse le pouvoir de vouloir gagner du temps pour relancer sa campagne électorale en perte de vitesse.

A Lagos, poumon économique du pays, à 1.500 kilomètres au sud-ouest de la zone où sévit Boko Haram, on parle peu des violences islamistes. Et les restaurateurs se frottent les mains de voir la fête la plus lucrative de l'année réhabilitée.

- 'Une fête plus importante que Noël' -

Ici, la Saint-Valentin, "c'est (une fête) énorme, plus importante que Noël et le Nouvel An. Les gens achètent des gâteaux, des ballons, ils s'habillent en rouge... C'est le summum du kitsch", raconte Tannaz Bahnam, la fondatrice de "Lost in Lagos", un guide en ligne de restaurants et sorties.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique avec près de 175 millions d'habitants, première puissance économique du continent grâce à la manne pétrolière, abrite une classe moyenne émergente qui a été multipliée par 6 entre 2000 et 2014 et représente aujourd'hui 4,1 millions de foyers, selon une récente étude de la banque Standard.

Une grande partie de cette classe moyenne, aux habitudes de consommation nouvelles, vit dans les faubourgs de Lagos, où les quartiers populaires surpeuplés côtoient de coquettes banlieues résidentielles.

L'animatrice de télévision Tabia Princewill, revenue vivre au Nigeria après des études à l'étranger, dit avoir vu le phénomène de la Saint-Valentin prendre de l'ampleur ces cinq dernières années avec le développement des centres commerciaux et des fast-foods et l'ouverture d'un grand nombre d'établissements huppés.

"Les gens vont au spectacle, au cinéma, au restaurant à cette occasion. Le fait d'offrir un cadeau à sa copine ce jour-là est même entré dans les moeurs", explique-t-elle.

En cette année d'élection, cependant, les annonces romantiques qui envahissent généralement les ondes des radios ont été délaissées au profit des slogans politiques, et sur les murs des rues de la mégapole, les centaines de milliers d'affiches de campagne, collées les unes sur les autres, n'ont pas laissé de place pour les publicités rose bonbon.

- Ours en peluche et Dom Pérignon -

Dès l'annonce, le 7 février, du report des élections, les restaurateurs de Lagos sont donc partis à l'affût des clients, vantant à coup de prospectus glamour des menus alléchants et un décor romantique.

"Les gens sont prêts à mettre un certain prix ce jour-là, alors il faut qu'on leur propose quelque chose de bien", reconnaît Samson Oyedele, qui travaille au restaurant du Federal Palace, un luxueux hôtel dont les jardins donnent sur la mer, face au port. Il promet un décor grandiose, "plein de paillettes".

Et dans tous les restaurants chics de la ville, une chose est sûre: le champagne coulera à flots. 

Le Bistro 7, situé dans le quartier huppé de Victoria Island, dit avoir presque rempli son carnet de réservation avec un menu à quatre plats servi aux chandelles, bercé par un orchestre romantique. Le tout pour la modique somme de 45.000 nairas (200 euros) par couple avec une bouteille de champagne... Ou 100.000 nairas (440 euros) à deux si l'on opte pour le "forfait Dom" - qui comprend une bouteille de Dom Pérignon.

La grande bourgeoisie ne sera pas la seule à trinquer à l'amour samedi soir dans l'immense cité. 

La chaîne de restauration rapide Tantalizer, implantée dans les quartiers plus populaires, offrira comme chaque année des ours en peluches et des boîtes de chocolats à ses clients, et sans doute, comme l'année dernière, un menu spécial agrémenté de crème glacée et de vin pour une vingtaine d'euros. 

AFP

Ses derniers articles: La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine  Le cinéma russe  Génocide au Rwanda: verdict attendu au procès en appel de Simbikangwa 

bonheur

Bonheur

Les habitants du Burundi sont les moins heureux au monde en 2016

Les habitants du Burundi sont les moins heureux au monde en 2016

AFP

RD Congo: Kinshasa fête ses champions d'Afrique pour un bonheur trop court

RD Congo: Kinshasa fête ses champions d'Afrique pour un bonheur trop court

Etude

Les pays africains à la traîne à l'indice mondial du bonheur

Les pays africains à la traîne à l'indice mondial du bonheur

élections

AFP

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension

AFP

Mali: appel de Ban Ki-moon

Mali: appel de Ban Ki-moon

AFP

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques

report

AFP

RDC: accord pour un report de la présidentielle

RDC: accord pour un report de la présidentielle

AFP

Côte d'Ivoire: un groupe d'ONG appelle

Côte d'Ivoire: un groupe d'ONG appelle

AFP

Mali: l'opposition pour un report des élections municipales de novembre

Mali: l'opposition pour un report des élections municipales de novembre