mis à jour le

Lutte contre Boko Haram: l'armée tchadienne est entrée au Nigeria

Les troupes tchadiennes déployées à la frontière camerouno-nigériane sont entrées mardi en fin de matinée dans la ville nigériane de Gamboru après de violents combats contre les islamistes de Boko Haram, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les blindés et les fantassins tchadiens ont franchi le pont séparant la ville camerounaise de Fotokol pour se rendre à Gamboru, après d'importants bombardements aériens et d'artillerie et des échanges de tirs nourris avec les islamistes, qui avaient pris la ville il y a plusieurs mois.

AFP

Ses derniers articles: Cédéao: objectif de trois enfants maximum par femme d'ici 2030  Burundi: la ligue des jeunes du pouvoir défile dans Bujumbura  Angola: début officiel de la campagne pour les élections d'août 

l'armée

AFP

Nigeria: l'armée blâme une erreur de "marquage" après un bombardement ayant fait 112 morts

Nigeria: l'armée blâme une erreur de "marquage" après un bombardement ayant fait 112 morts

AFP

Cameroun: 34 disparus après le naufrage d'un navire de l'armée

Cameroun: 34 disparus après le naufrage d'un navire de l'armée

AFP

Cameroun: un navire de l'armée chavire en mer, "des dizaines" de disparus

Cameroun: un navire de l'armée chavire en mer, "des dizaines" de disparus

lutte

AFP

Côte d'Ivoire: HRW appelle

Côte d'Ivoire: HRW appelle

AFP

Économie et lutte antiterroriste au coeur d'une visite de Cazeneuve

Économie et lutte antiterroriste au coeur d'une visite de Cazeneuve

AFP

Ahmed Kathrada, discret héros de la lutte contre l'apartheid

Ahmed Kathrada, discret héros de la lutte contre l'apartheid

Nigéria

AFP

Le Nigeria aimerait en savoir plus sur l'absence de son président

Le Nigeria aimerait en savoir plus sur l'absence de son président

AFP

Le sud-est du Nigeria toujours noyé sous l'or noir, malgré les promesses

Le sud-est du Nigeria toujours noyé sous l'or noir, malgré les promesses

AFP

Les agriculteurs du nord-est du Nigeria veulent rentrer chez eux

Les agriculteurs du nord-est du Nigeria veulent rentrer chez eux