mis à jour le

35 migrants africains portés disparus après un naufrage près du Yémen

Au moins 35 migrants africains étaient portés disparus lundi après que le bateau sur lequel ils se trouvaient s'est retourné près des côtes du Yémen en raison du mauvais temps, a indiqué une source militaire.

Les autorités sont parvenues pour le moment à secourir 13 personnes, "cinq Somaliens - dont une femme - et huit Ethiopiens", a déclaré le général Saleh al-Sabbari, de la 17e brigade d'infanterie, à l'agence de presse officielle Saba. 

Elles ont par ailleurs récupéré le cadavre d'un Somalien.

Le bateau, qui transportait 49 personnes, s'est renversé au niveau de la ville de Dhoubab (sud-ouest) en raison de "forts courants et vagues" alors qu'il naviguait dans le détroit de Bab al-Mandeb qui sépare le péninsule arabique de l'Afrique de l'est, a expliqué Saba.

"Les recherches se poursuivent" pour retrouver les 35 autres migrants, a priori des Somaliens, selon la même source.

Au cours des cinq dernières années, plus de 500.000 personnes, principalement des Somaliens, des Ethiopiens et des Erythréens, fuyant la pauvreté ou les violences, ont rejoint le Yémen via le golfe d'Aden et la mer Rouge, en embarquant sur des navires souvent surchargés.

Le Yémen accueille jusqu'à 2 millions de migrants, en grande majorité infiltrés illégalement dans ce pays de la Péninsule arabique, selon des estimations non officielles couramment citées par des experts et des associations humanitaires.

Si une partie des migrants restent sur place, une autre poursuit son périple vers l'Arabie saoudite, riche pays pétrolier.

Des naufrages marquent souvent la tentative des migrants de rejoindre le Yémen via la mer Rouge et le golfe d'Aden.

Soixante-dix migrants éthiopiens sont ainsi morts noyés en décembre dans le naufrage de leur embarcation près de Bab al-Manded, à l'entrée de la mer Rouge.

Et le 31 mai, 60 migrants somaliens et éthiopiens, ainsi que deux Yéménites membres d'équipage, s'étaient noyés au large des côtes du Yémen dans le naufrage de leur navire.

AFP

Ses derniers articles: Egypte: le boss du club de Zamalek, un parfum de dynamite  Guinée: retour au calme, le parquet demande l'arrêt de la grève  Macron qualifie de "crime contre l'Humanité" les faits d'esclavage en Libye 

Africains

AFP

Africains d'Europe: Salah meilleur buteur en Angleterre, Adebayor voit triple

Africains d'Europe: Salah meilleur buteur en Angleterre, Adebayor voit triple

AFP

Africains d'Europe: Zaha vainc Chelsea, Bakambu derrière Messi

Africains d'Europe: Zaha vainc Chelsea, Bakambu derrière Messi

AFP

Yémen: des migrants africains enlevés et torturés pour de l'argent

Yémen: des migrants africains enlevés et torturés pour de l'argent

migrants

AFP

Migrants camerounais rapatriés de Libye: "c'était l'enfer total!"

Migrants camerounais rapatriés de Libye: "c'était l'enfer total!"

AFP

Esclavage en Libye: les migrants "moins bien traités que des animaux"

Esclavage en Libye: les migrants "moins bien traités que des animaux"

AFP

Migrants bloqués en Libye: -70% d'arrivées depuis l'été en Italie

Migrants bloqués en Libye: -70% d'arrivées depuis l'été en Italie

naufrage

AFP

Nigeria: au moins 17 morts et 26 disparus dans un naufrage

Nigeria: au moins 17 morts et 26 disparus dans un naufrage

AFP

Sénégal: 15 ans après le naufrage du Joola, les victimes réclament toujours justice

Sénégal: 15 ans après le naufrage du Joola, les victimes réclament toujours justice

AFP

Libye: plus de 100 migrants disparus après un naufrage au large des côtes

Libye: plus de 100 migrants disparus après un naufrage au large des côtes