mis à jour le

Burundi: le directeur d'une radio transféré "

Le directeur de la radio burundaise RPA, accusé de "complicité d'assassinat" de trois religieuses italiennes, a été transféré jeudi dans une prison du centre du pays où il a été "placé à l'isolement", a dénoncé une ONG à l'AFP.

La Radio publique africaine (RPA), une station réputée pour ses enquêtes judiciaires, diffuse depuis une semaine les aveux d'un homme qui se présente comme l'un des assassins de trois religieuses italiennes, âgées de 75, 79 et 83 ans, à Kamenge, dans le nord de la capitale Bujumbura, en septembre dernier.

"Ce matin, on a dit au directeur de la RPA Bob Rugurika de faire sa valise et de prendre son matelas puis il a été transféré vers la prison de Muramvya (50 km à l'est de Bujumbura), à l'insu de sa famille ou de ses avocats", a expliqué Pierre-Claver Mbonimpa, président de l'Association pour la défense des prisonniers et des personnes détenues (Aprodeh).

"Sur place, il a été placé à l'isolement dans la cellule de correction qui généralement sert à punir les prisonniers qui ont commis des fautes ou qui sont indisciplinés, (..). Le directeur de la prison a expliqué à nos représentants que le procureur général de la République a interdit toute visite au détenu", a-t-il poursuivi, dénonçant une "torture morale et psychologique".

Contacté par l'AFP, le procureur de Bujumbura, Arcade Nimubona, a confirmé le transfert, mais s'est refusé à tout autre commentaire.

Bob Rugurika a été inculpé de manquement à la solidarité publique, de complicité d'assassinat et de violation du secret d'instruction, puis écroué à la prison de Mpimba à Bujumbura mardi, après avoir été entendu par un substitut du procureur pendant huit heures au sujet des informations que sa radio diffuse depuis plusieurs jours en relation avec l'assassinat des trois religieuses. Il risque jusqu'à 20 ans de prison.

Sur les ondes de la RPA, un homme qui assure avoir "achevé" de ses mains l'une des victimes a affirmé avoir été mandaté des meurtres par trois hommes lors d'une réunion dans un bar appartenant à l'ex-chef des services secrets burundais, Adolphe Nshimirimana. M Nshimirimana est aujourd'hui chargé de mission à la présidence et l'un des piliers du pouvoir du président Pierre Nkurunziza.

La version diffusée par la RPA prend le contre-pied de celle de la police qui a arrêté et écroué deux jours après l'assassinat un homme présenté comme un "déséquilibré".

Pour Innocent Muhozi, président de l'Observatoire de la presse burundaise, l'éloignement et l'isolement de M. Rugurika "sont des actes de méchanceté bête et gratuite, qui cachent mal une volonté de casser délibérément le directeur de la RPA".

"Pour les médias et les journalistes burundais, son emprisonnement signifie que, au minimum, l'Etat du Burundi couvre les criminels qui ont assassiné les trois religieuses, et au pire, il est responsable de ces assassinats immondes qui ont révolté le monde entier", a-t-il poursuivi.

 

AFP

Ses derniers articles: Libye: 135 migrants nigérians rapatriés  De l'argent offert  Burkina: un véhicule militaire saute sur un engin explosif 

pays

AFP

Kenya, le pays où les morts peuvent voter

Kenya, le pays où les morts peuvent voter

AFP

VIH: le Swaziland, pays le plus touché au monde, a divisé par deux les contaminations

VIH: le Swaziland, pays le plus touché au monde, a divisé par deux les contaminations

AFP

Centrafrique: guerre au sommet d'un pays miné par la violence

Centrafrique: guerre au sommet d'un pays miné par la violence

prison

AFP

RDC: présentation des auteurs présumés d'attaques de prison et commissariats

RDC: présentation des auteurs présumés d'attaques de prison et commissariats

AFP

RDC: un mort et des blessés lors d'une évasion de la prison de Bukavu

RDC: un mort et des blessés lors d'une évasion de la prison de Bukavu

AFP

Affaire Sankara: le général burkinabè Diendéré obtient une liberté provisoire mais reste en prison

Affaire Sankara: le général burkinabè Diendéré obtient une liberté provisoire mais reste en prison

radio

AFP

RDC: un journaliste de la radio d'Etat tué dans le Nord-est

RDC: un journaliste de la radio d'Etat tué dans le Nord-est

AFP

Amnesty appelle Kinshasa

Amnesty appelle Kinshasa

AFP

Gambie: les autorités ferment

Gambie: les autorités ferment