mis à jour le

Le Malien naturalisé du supermarché casher, "fierté" et "exemple" pour son pays

Le jeune Malien Lassana Bathily, naturalisé en urgence pour avoir sauvé des otages du jihadiste français d'origine malienne Amedy Coulibaly à Paris, représente "une fierté" pour son pays et les Africains en Europe, ont estimé mercredi à Bamako deux responsables des migrants maliens.

Le ministre des Maliens de l'Extérieur,  Abdourhamane Sylla, a exprimé dans une déclaration à l'AFP, sa "fierté pour ce que Lassana (Bathily) est devenu aujourd'hui", y voyant "la preuve que les Maliens nés au Mali et grandis au Mali reçoivent au niveau des familles une excellente éducation".

M. Sylla a souhaité que "cette reconnaissance des autorités françaises à l'endroit de Lassana soit toujours un exemple pour l'ensemble des Maliens, qu'ils en fassent un but à atteindre".

Le ministre a également espéré que son exemple "contribue à aider les autres (Maliens) à ne plus se laisser endoctriner" par des jihadistes venus d'ailleurs.

"Le Mali connaît l'islam depuis plus de 1.000 ans. Nous n'avons aucun complexe vis-à- vis de ceux qui veulent nous endoctriner", a-t-il assuré, en référence à la prise de contrôle du nord du pays par des groupes liés à Al-Qaïda en 2012.

"Pour nous, les anciens migrants et migrants en Europe, M. Bathily a montré que même si on n'est pas naturalisé, on peut jouer un rôle qui peut sauver des gens", a déclaré de son côté à l'AFP le président de l'Association malienne des expulsés (AME), Ousmane Diarra.

"Nous sommes fiers de lui, fiers du rôle qu'il a joué", a dit M. Diarra, soulignant que le jeune homme, parti en France enfant "a senti depuis son arrivée qu'il pouvait être naturalisé français".

"Les migrants économiques sont de bonne foi. L'appel que je veux lancer à tous les migrants subsahariens est qu'ils respectent les lois des pays d'accueil", a-t-il précisé.

"Il faut leur faciliter la tâche, à ces migrants-là. Les migrants de bonne volonté peuvent toujours aider les pays d'accueil", a plaidé M. Diarra.

"Il y a des migrants qui partent avec les barbes mais il ne faut pas que les pays d'accueil les considèrent comme des jihadistes", a-t-il dit, rappelant que ces derniers étaient souvent de nationalité européenne, comme Amédy Coulibaly ou les frères Kouachi.

Lassana Bathily, musulman pratiquant, travaillait au sous-sol du supermarché casher lors de la prise d'otages d'Amédy Coulibaly le 9 janvier.

Entendant les coups de feu tirés par Coulibaly, le jeune homme avait ouvert la porte de la chambre froide aux otages qui descendaient au sous-sol, et débranché le système de réfrigération avant de s'enfuir par le monte-charge.

Il a ensuite guidé les policiers cernant les lieux et ainsi "contribué au succès de leur assaut final", a souligné le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

La cérémonie de naturalisation a eu lieu mardi au ministère de l'Intérieur en présence du chef du gouvernement Manuel Valls et de M. Cazeneuve.

AFP

Ses derniers articles: Burundi: aucune trace du journaliste Bigirimana, disparu il y a un an  RDC: heurts  Niger: don américain de 45 millions de dollars aux réfugiés de Boko Haram 

pays

AFP

Centrafrique: guerre au sommet d'un pays miné par la violence

Centrafrique: guerre au sommet d'un pays miné par la violence

AFP

Migrants: le président ivoirien pour une mobilisation des pays musulmans

Migrants: le président ivoirien pour une mobilisation des pays musulmans

Immigration

Migrants: les pays européens appelés à l'aide

Migrants: les pays européens appelés à l'aide

Supermarché

AFP

Supermarché casher de Paris: Lassana Bathily "fier" de sa double culture

Supermarché casher de Paris: Lassana Bathily "fier" de sa double culture

Malbouffe

Pourquoi les Marocains mangent mal

Pourquoi les Marocains mangent mal

Ramadan

C'est en France qu'on consomme le plus halal

C'est en France qu'on consomme le plus halal