mis à jour le

Présidentielle en Zambie: le vote se poursuit dans quelques bureaux de vote

L'élection présidentielle anticipée se prolongeait mercredi en Zambie dans certaines parties isolées du pays où de fortes pluies ont empêché la bonne tenue du scrutin mardi, ont indiqué les autorités.

L'acheminement des bulletins et des agents électoraux avait été retardé mardi dans certaines zones reculées de l'ouest et du nord-ouest du pays, où 5,2 millions d'électeurs sont appelés à choisir un successeur au président Michael Sata, décédé en octobre.

Quelque 140 bureaux de vote (sur 6.000) n'ont pas reçu le matériel électoral à temps, et le scrutin devait se poursuivre mercredi dans une trentaine de bureaux, selon la commission électorale. 

Des résultats commençaient parallèlement à sortir dans quelques villes où le scrutin s'est correctement déroulé mardi, mais une tendance nationale n'est pas attendue avant vendredi.

Hakainde Hichilema, le principal candidat de l'opposition, s'était ému mardi de ce que certains bureaux de vote de régions isolées n'avaient toujours pas reçu de bulletins à la mi-journée.

"Pourquoi n'y a-t-il pas de bulletins dans nos fiefs? Quelqu'un manigance quelque chose. C'est de la fraude", avait-il dénoncé, après avoir voté à Lusaka.

Mettant en cause le mauvais temps, la commission électorale a assuré que tout le monde pourrait voter, quitte à prolonger le scrutin mercredi.

"Nous n'avons aucun contrôle sur la météo, et ce retard des agents électoraux et de la livraison des bulletins de vote était indépendant de notre volonté", a déclaré sa directrice Priscilla Isaacs.

Certaines routes ayant été coupées par les pluies, matériel de vote et personnels ont dû être transportés par hélicoptère militaire, et le mauvais temps a empêché certains appareils de voler, a-t-elle expliqué. D'où l'utilisation dans certains cas de bateaux et de chars à boeufs pour finir le voyage.

Candidat du Parti de l'unité pour le développement national (UNPD, opposition), l'homme d'affaires Hakainde Hichilema, 52 ans, pourrait l'emporter, selon la plupart des observateurs.

"HH" a pour principal adversaire le candidat du pouvoir, le ministre de la Défense Edgar Lungu, un juriste de 58 ans qui défend les couleurs du Front patriotique (FP) de feu Michael Sata.

Neuf autres candidats sont sur les rangs. Le vainqueur, élu à la majorité simple, dirigera la Zambie jusqu'en septembre 2016, fin du mandat de cinq ans que n'a pas achevé Michael Sata.

AFP

Ses derniers articles: RDC: l'épiscopat redoute un plan pour "empêcher" les élections  Nouvelles turbulences au Sahara occidental  Gambie: le chef de l'armée Ousman Badjie limogé 

présidentielle

AFP

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

Somalie: élection présidentielle sous très haute sécurité

AFP

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

Présidentielle en Somalie: la faim et les shebab en toile de fond

AFP

Gambie: de la présidentielle au retour du président Barrow

Gambie: de la présidentielle au retour du président Barrow

vote

AFP

Le Sénégal "prend note" des représailles d'Israël après son vote

Le Sénégal "prend note" des représailles d'Israël après son vote

AFP

Colonies israéliennes: l'Egypte accepte le report du vote de l'ONU

Colonies israéliennes: l'Egypte accepte le report du vote de l'ONU

AFP

Présidentielle au Gabon: polémique autour du vote des forces de sécurité

Présidentielle au Gabon: polémique autour du vote des forces de sécurité