mis à jour le

CAN: nul in extremis du Congo contre la Guinée équatoriale

Le Congo de Claude Le Roy a arraché le nul dans le match d'ouverture de la CAN-2015 entre les deux outsiders du groupe A, face à la Guinée équatoriale (1-1) soutenue par son public, samedi à Bata.

Bifouma, ancien joueur de l'équipe de France Espoirs, a sauvé les Diables rouges en égalisant à la 87e minute, même si ce score de parité, qui reflète les débats, n'arrange pas vraiment les deux équipes avant l'affiche entre Burkina Faso et Gabon.

Effet local oblige, le Nzalang nacional (éclair national) a d'emblée mis plus de fougue dans la partie, alors que les Congolais semblaient dépassés, comme anesthésiés par l'ambiance, et largement battus dans l'agressivité.

Cet écart s'est du coup vite traduit au tableau d'affichage avec l'ouverture du score signée Nsue Lopez, après une transmission plein axe d'Edu Salvador (16e).

Les deux joueurs étaient d'ailleurs les principaux poisons pour les adversaires, entre un capitaine multipliant les appels, avec encore une frappe excentrée dangereuse (70e), et son très vif passeur décisif.

Balboa, l'autre attaquant, qui avait inscrit le but de la victoire lors du premier match du Nzalang dans une CAN (en 2012, déjà à Bata), se tenait en soutien, dans un rôle précieux. Mais il perdait son duel avec le gardien (61e).

Les Congolais, eux, s'efforçaient de poser le jeu, autour des organisateurs Oniangue et Ndinga, et ont contrôlé la seconde période en montant progressivement en puissance, jusqu'à faire le siège des cages adverses dans le dernier quart d'heure, siège finalement récompensé.

Leur première période timide est-elle due aux ennuis d'intendance et logistiques qui ont perturbé le début de leur séjour dans le pays ?

Oui, mais des soucis juste avant le match, selon leur sélectionneur: "En bus pour aller au stade, ça nous a pris 65 minutes, au lieu de 12 normalement, à 40°C, a déclaré Claude Le Roy en conférence de presse d'après-match. Ce n'est pas une excuse, mais peut-être que ça explique notre début, surtout quand on sait que les matches se jouent sur des détails".

Il fallut en tout cas attendre la 67e minute pour voir une occasion franche des Diables rouges, avec cette frappe vicieuse de Douniama détournée par le gardien (67e), puis le poteau trouvé par Nganga sur coup franc (82e).

Bifouma libérait les siens sur la fin et douchait les 35.000 supporters locaux. Mais la CAN-2015, à la préparation mouvementée avec le désistement du Maroc en novembre, était bel et bien lancée.

 

AFP

Ses derniers articles: CAN: le Maroc se rassure face au Togo et s'offre une "finale" pour les quarts  CAN: le Maroc se reprend, la Côte d'Ivoire évite le pire  Gambie: Jammeh négocie les conditions de son départ, l'intervention militaire toujours en suspens 

Congo

AFP

CAN: la RD Congo manque sa revanche sur la Côte d'Ivoire mais se rapproche des quarts

CAN: la RD Congo manque sa revanche sur la Côte d'Ivoire mais se rapproche des quarts

AFP

CAN: la Côte d'Ivoire cale, la RD Congo en profite

CAN: la Côte d'Ivoire cale, la RD Congo en profite

AFP

CAN: grève de l'entraînement des joueurs de RD Congo

CAN: grève de l'entraînement des joueurs de RD Congo

Guinée

AFP

Les Ballets africains, étoiles déclinantes de la culture en Guinée

Les Ballets africains, étoiles déclinantes de la culture en Guinée

AFP

"Biens mal acquis": le fils du président de Guinée équatoriale sera jugé en France

"Biens mal acquis": le fils du président de Guinée équatoriale sera jugé en France

AFP

Guinée équatoriale: Obiang, le fils du président renvoyé en procès

Guinée équatoriale: Obiang, le fils du président renvoyé en procès

nul

AFP

CAN: tout reste

CAN: tout reste

AFP

CAN: l'Egypte fête son retour par un nul et un record

CAN: l'Egypte fête son retour par un nul et un record

AFP

Foot: match nul 0-0 entre la France et la Côte d'Ivoire

Foot: match nul 0-0 entre la France et la Côte d'Ivoire