mis à jour le

Attentats

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry se rendra à Paris jeudi soir et vendredi pour "donner une grande accolade à la France" après les attentats de la semaine dernière dans la capitale française, a-t-il déclaré jeudi à Sofia.

Le chef de la diplomatie américaine a souligné vouloir exprimer "l'affection" de l'Amérique à son allié, alors que l'absence d'une représentation américaine de haut niveau à la marche historique, dimanche à Paris, a été analysée comme un couac de Washington.

"Ma visite en France sera essentiellement pour donner une grande accolade à Paris et exprimer notre affection à la France, ainsi qu'au peuple de Paris qui a vécu une période effroyable", a lancé John Kerry, lui-même amoureux notoire de la capitale française, au cours d'une conférence de presse avec le Premier ministre bulgare Boïko Borissov - qui avait participé à la marche historique dimanche à Paris.

La France est "le plus vieil allié" des Etats-Unis, avait déclaré le président américain Barack Obama deux jours après l'attaque sanglante contre le journal Charlie Hebdo le 7 janvier - 12 morts dont 7 journalistes. Dimanche, Washington n'avait cependant pas jugé utile de se faire représenter à un échelon élevé à une manifestation sans précédent qui a réuni autour de François Hollande une cinquantaine de dirigeants, israélien et palestinien notamment.

Les Etats-Unis n'étaient représentés à ce rassemblement que par leur ambassadrice, Jane Hartley, une spécialiste du monde de la finance sans expérience diplomatique, qui a récemment pris ses fonctions à Paris.

Le Secrétaire d'Etat américain a par ailleurs jugé que les massacres perpétrés par Boko Haram au Nigeria étaient "un crime contre l'humanité", alors que les combattants islamistes mènent l'une de leurs offensives les plus destructrices dans ce pays.

Selon l'organisation Amnesty international, des centaines de personnes, "voire plus", pourraient avoir été tuées dans cette offensive lancée le 3 janvier dans le nord-est du pays.

attentats

AFP

Le Burkina rend hommage

Le Burkina rend hommage

AFP

La deuxième ville de Libye meurtrie par de nouveaux attentats

La deuxième ville de Libye meurtrie par de nouveaux attentats

AFP

Somalie: les attentats les plus meurtriers

Somalie: les attentats les plus meurtriers

France

AFP

Centrafrique: la France dénonce l'"instrumentalisation" dont elle fait l'objet

Centrafrique: la France dénonce l'"instrumentalisation" dont elle fait l'objet

AFP

Paris dénonce l'"instrumentalisation dont la France fait l'objet" en Centrafrique

Paris dénonce l'"instrumentalisation dont la France fait l'objet" en Centrafrique

AFP

Exportations de blé: la France peine

Exportations de blé: la France peine