mis à jour le

Libye: réunion des parties en conflit

Une réunion des parties libyennes en conflit se tiendra mercredi après-midi à Genève à l'ONU sous l'égide de la Mission d'appui des Nations Unies en Libye (Misnul), a annoncé une porte-parole des Nations Unies.

Le Représentant Spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la Libye et chef de la Misnul, M. Bernardino Leon, donnera une conférence de presse avant le début des réunions, a précisé Mme Corinne Momal-Vanian.

Aucune indication n'a été donnée dans l'immédiat sur les participants à ces réunions. 

"Je veux saluer les deux parties et encourager tous ceux qui en Libye n'ont pas encore décidé de participer", a souligné mardi à Bruxelles la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini. 

"Il s'agit d'une occasion que les Libyens ne peuvent pas se permettre de manquer", a-t-elle ajouté. "C'est la dernière chance de succès (...). Il n'y a pas d'alternative au dialogue".

Mme Mogherini a appelé une nouvelle fois au "dialogue national et à la réconciliation", appelant les parties à "ne pas manquer cette occasion historique". 

La Libye est dirigée par deux gouvernements qui se disputent le pouvoir à distance, l'un reconnu par la communauté internationale siégeant à Al-Baïda (est) et l'autre proche des miliciens de Fajr Libya (Aube de la Libye) contrôlant Tripoli. Elle est également dotée de deux Parlements.

Depuis la chute de Mouammar Kadhafi en octobre 2011, la Libye s'est lentement enfoncée dans le chaos et des milices composées d'ex-rebelles y font aujourd'hui la loi, notamment dans la capitale Tripoli, dont ils ont pris le contrôle durant l'été.

Cette réunion de Genève est le fruit d'un accord obtenu par le chef de la Misnul après de larges consultations avec les parties ces dernières semaines. 

Afin de créer un environnement propice au dialogue", M. Leon avait proposé un "gel des opérations militaires pour quelques jours".

"L'ONU considère qu'il est extrêmement important (...) d'arrêter les combats afin que ce dialogue politique puisse commencer sur de bonnes bases", a expliqué récemment le patron de la Misnul.

Une réunion de dialogue prévue lundi dernier avait été reportée sine die en raison de la difficulté à trouver "un lieu qui réponde à tous les impératifs de sécurité", avait alors indiqué un porte-parole de l'ONU.

L'objectif premier du dialogue est "la formation d'un gouvernement d'unité qui puisse jouir d'un large soutien et ouvrir la voie à un environnement stable" permettant l'adoption d'une nouvelle Constitution, a souligné la Misnul samedi.

- Un pays qui vit au rythme des affrontements -

 

En l'absence d'une armée et d'une police régulières bien entraînées, le pays vit au rythme des affrontements entre milices tribales qui se disputent le pouvoir et la manne pétrolière, et de la montée en puissance de groupes islamistes.

Des forces loyales au général Khalifa Haftar et à Abdallah al-Theni, le Premier ministre reconnu par la communauté internationale, mènent des offensives dans plusieurs zones tombées aux mains des islamistes, dont Benghazi, pour tenter de les reprendre.

Le général Haftar, qui s'appuie sur d'anciens officiers de l'armée de Kadhafi et d'autres brigades de l'Est libyen, dont l'unité des forces spéciales et les forces aériennes, a réagi positivement à la proposition de l'ONU d'arrêter les combats, avait indiqué M. Leon.

Trois soldats de l'armée libyenne ont été tués et quatre autres blessés mardi dans un attentat suicide à un point de contrôle situé à une centaine de kilomètres à l'ouest de Benghazi (est), a indiqué un responsable militaire.

"Un kamikaze s'est fait exploser mardi à bord d'une voiture piégée, tuant trois soldats et blessant quatre autres membres des Forces spéciales au point de contrôle le plus important sur la route reliant Benghazi à Ajdabiya", ville d'où sont originaires ces militaires, selon ce responsable.

AFP

Ses derniers articles: CAN: la RDC surprend le Maroc et prend les commandes  CAN: la Côte d'Ivoire cale, la RD Congo en profite  CAN: la Côte d'Ivoire piétine face au Togo 

conflit

AFP

Libye: après la défaite de l'EI, craintes d'un conflit généralisé

Libye: après la défaite de l'EI, craintes d'un conflit généralisé

AFP

Mozambique: 5.000 personnes déplacées par le conflit

Mozambique: 5.000 personnes déplacées par le conflit

AFP

Libye: appel au dialogue pour éviter une aggravation du conflit

Libye: appel au dialogue pour éviter une aggravation du conflit

Genève

AFP

Algérie: Bouteflika

Algérie: Bouteflika

AFP

Yémen: la délégation des rebelles attendue

Yémen: la délégation des rebelles attendue

AFP

Libye: réunion

Libye: réunion

l'ONU

AFP

Le Sénégal "prend note" des représailles d'Israël après son vote

Le Sénégal "prend note" des représailles d'Israël après son vote

AFP

Colonies israéliennes: l'Egypte accepte le report du vote de l'ONU

Colonies israéliennes: l'Egypte accepte le report du vote de l'ONU

AFP

Soudan du Sud: l'ONU votera vendredi concernant un embargo sur les armes

Soudan du Sud: l'ONU votera vendredi concernant un embargo sur les armes