mis à jour le

Tunisie: un ex-cadre sécuritaire impliqué dans l'assassinat d'un opposant

La justice tunisienne a émis un mandat de dépôt à l'encontre d'un ancien responsable sécuritaire accusé d'être impliqué dans l'assassinat en 2013 de l'opposant de gauche Mohamed Brahmi, a indiqué samedi le porte-parole du Parquet de Tunis.

"Le juge d'instruction du tribunal de première instance de Tunis à émis (il y a deux jours) un mandat de dépôt à l'encontre de Abdelkarim Labidi, un ancien cadre sécuritaire, accusé d'avoir participé à l'assassinat de Mohamed Brahmi", a déclaré à l'AFP Sofiène Sliti.

Le juge a pris cette décision "après des interrogatoires avec le suspect, un ancien directeur de l'équipe de protection des avions à l'aéroport de Tunis-Carthage", a ajouté M. Sliti.

Le 25 juillet 2013, Mohamed Brahmi avait été tué par balles devant son domicile à l'Ariana, près de Tunis, six mois après l'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd, par un groupe de jihadistes, selon les autorités.

Plusieurs témoignages ont révélé que le jihadiste Boubaker El Hakim alias Abou Mouqatel, recherché par le ministère de l'Intérieur pour son implication dans ces deux assassinats, avait été vu avant la mort de Brahmi à bord d'une voiture appartenant à Abdelkrim Labidi, a affirmé à l'AFP une source judiciaire chargée de ce dossier.

Le 18 décembre, Boubaker El Hakim et d'autres jihadistes ayant rallié le groupe de l'Etat islamique (EI), qui contrôle des territoires en Syrie et en Irak, avaient revendiqué les deux assassinats dans une vidéo postée sur internet.

Depuis la révolution qui a renversé le dictateur Zine El Abidine Ben Ali en 2011, la Tunisie est confrontée à l'essor de groupes jihadistes et peine à empêcher des jeunes de rejoindre les rangs de l'EI pour combattre en Syrie ou en Irak.

 

AFP

Ses derniers articles: Journée mondiale des toilettes:  Guinée Equatoriale: le parti au pouvoir remporte les élections  Les Zimbabwéens dans la rue pour demander le départ de Mugabe 

opposant

AFP

Cameroun: 25 ans de prison

Cameroun: 25 ans de prison

AFP

Gambie: neuf ex-agents accusés du meurtre d'un opposant plaident non-coupable

Gambie: neuf ex-agents accusés du meurtre d'un opposant plaident non-coupable

AFP

Zambie: un opposant libéré après une semaine de détention

Zambie: un opposant libéré après une semaine de détention