mis à jour le

Somalie: quatre hommes exécutés par les shebab pour espionnage

Les insurgés shebab somaliens ont exécuté mardi en Somalie quatre hommes accusés d'espionnage au profit des Etats-Unis, de l'Ethiopie et du gouvernement somalien soutenu par la communauté internationale, ont affirmé mercredi des témoins et des responsables du mouvement islamiste.

La mise à mort par peloton d'exécution s'est déroulée sur une place de la ville de Bardhere, un bastion shebab dans la région de Gedo (sud-ouest somalien), une semaine après la mort d'un des chefs des renseignements du groupe affilié à Al-Qaïda, tué lors d'un raid aérien américain.

"L'un de ces espions travaillait avec la CIA et a permis la mort du commandant shebab", a déclaré avant l'exécution un juge islamique de la ville contrôlée par les shebab, avant l'exécution. 

Un deuxième condamné avait, selon le juge, collaboré aux opérations américaines à Barawe, une ville portuaire proche de la capitale, reprise aux shebab l'an dernier par l'armée somalienne et la force militaire de l'Union africaine. Les deux autres hommes étaient accusés de travailler pour les services de renseignements éthiopiens et somaliens. 

"Après avoir entendu les chefs d'accusations et les confessions des quatre suspects, le tribunal islamique les a condamnés à la peine de mort", a dit le juge.

Un témoin sur place, Ali Ronow, a rapporté que "les hommes avaient les yeux bandés et ont été fusillés dans le dos par des hommes cagoulés". Des centaines de personnes ont assisté à l'exécution, selon lui.

"Ils ont été amenés sur un pick-up, les mains attachées derrière le dos et la tête recouverte d'une cagoule", a dit un autre témoin. "Ils ont été fusillés par des rafales d'armes automatiques" a t-il ajouté.  

La semaine dernière, les Etats-Unis avaient mené une frappe aérienne à Sakoow (320 km à l'ouest de Mogadiscio), dans la région du Moyen-Juba, dans laquelle le chef des renseignements shebab Abdishakur Tahlil et deux autres islamistes avaient été tués.

En septembre, le chef du mouvement shebab, Ahmed Abdi Godane, avait également péri dans une frappe aérienne américaine.

AFP

Ses derniers articles: Champs pétroliers: le Ghana n'a pas violé les droits ivoiriens  Congo: mission du FMI  Libye: les kadhafistes peuvent être inclus dans le processus politique 

espionnage

AFP

Le Soudan gracie un défenseur des droits de l'Homme jugé pour espionnage

Le Soudan gracie un défenseur des droits de l'Homme jugé pour espionnage

AFP

Algérie: RSF demande la libération d'un fixeur incarcéré pour espionnage

Algérie: RSF demande la libération d'un fixeur incarcéré pour espionnage

AFP

Egypte: report du verdict du procès de Morsi pour espionnage

Egypte: report du verdict du procès de Morsi pour espionnage

hommes

AFP

Kenya: la maison du vice-président attaquée par des hommes armés

Kenya: la maison du vice-président attaquée par des hommes armés

AFP

Egypte: la police tue 4 hommes accusés d'implication dans un attentat

Egypte: la police tue 4 hommes accusés d'implication dans un attentat

AFP

La Côte d'Ivoire envoie 150 hommes

La Côte d'Ivoire envoie 150 hommes

shebab

AFP

Kenya: 5 morts dans une opération contre les shebab pour libérer une otage

Kenya: 5 morts dans une opération contre les shebab pour libérer une otage

AFP

Kenya: neuf personnes tuées par de présumés shebab

Kenya: neuf personnes tuées par de présumés shebab

AFP

Kenya: trois policiers tués dans une attaque shebab contre un camp

Kenya: trois policiers tués dans une attaque shebab contre un camp