mis à jour le

Nigeria: restriction des déplacements dans le nord-est

Deux Etats du nord-est du Nigeria ont imposé de sévères restrictions sur la circulation des véhicules jusqu'au week-end prochain, redoutant des attaques du groupe islamiste Boko Haram pendant les fêtes de Noël.

Le groupe islamiste a attaqué des églises à plusieurs reprises en cette période de l'année, et les Etats de Borno et Yobe sont les plus touchés par les violences islamistes depuis le début de l'insurrection islamiste en 2009. 

L'armée nigériane a déclaré avoir des informations selon lesquelles "les terroristes de Boko Haram (prévoient) de semer la terreur dans certaines zones de l'Etat de Borno, en particulier pendant les fêtes de Noël dans la ville de Maiduguri". 

Les organes de sécurité et le gouvernement de l'Etat ont donc interdit "tout mouvement de véhicule de ce mercredi 18h à dimanche matin".

L'armée nigériane précise que les services de secours et les journalistes auront le droit de circuler.

La ville de Maiduguri a été visée par plusieurs attaques à la bombe de Boko Haram, alors qu'une grande partie de l'Etat de Borno est sous le contrôle du groupe islamiste.

Dans l'Etat voisin de Yobe, le gouverneur Ibrahim Geidam a annoncé une série de mesures moins contraignantes en prévision d'attaques éventuelles.

La circulation entre les agglomérations est interdite de mercredi à dimanche, mais les habitants restent libres de circuler dans leur propre ville.

Une attaque à la bombe contre une église du Niger le 25 décembre 2011 avait été considérée comme un tournant du conflit, Boko Haram affichant ses intentions de viser les chrétiens.

Aucune attaque n'a eu lieu pendant Noël dernier, mais la crise sécuritaire s'est aggravée ces douze derniers mois, avec une multiplication des kidnappings de masse.

L'insurrection islamiste et sa répression par les forces de sécurité nigérianes ont fait 13.000 morts et 1,5 million de déplacés depuis 2009.

AFP

Ses derniers articles: Gambie: le président sortant Jammeh rejette les résultats une semaine après  Gambie: une semaine après, le président Jammeh rejette les résultats  Côte d'Ivoire: Serge Aurier désigné meilleur footballeur de l'année