mis à jour le

Algérie: l'adversaire de Bouteflika

Ali Benflis, battu par Abdelaziz Bouteflika lors de la dernière élection présidentielle en Algérie, a déposé le dossier d'agrément de son nouveau parti politique, "Avant-gardes des libertés", a déclaré lundi un membre de cette formation.

Remis dimanche au ministère algérien de l'Intérieur, le dossier contient les signatures de 288 membres fondateurs représentant l'ensemble des 48 wilayas (préfectures) du pays et issus de toutes les catégories socio-professionnelles, selon un communiqué diffusé par ce nouveau parti.

Selon une nouvelle loi, ce parti politique sera déclaré légal à l'expiration d'un délai de deux mois, à moins d'un refus du ministère de l'Intérieur.

M. Benflis fera une déclaration ou une conférence de presse dans les prochains jours, a précisé un membre d'Avant-gardes des libertés.

Après avoir effectué sa carrière politique au sein du Front de Libération Nationale (FLN, majoritaire), dont il fut  le patron au début des années 2000, M. Benflis a été Chef de gouvernement (2000-2003) durant le premier mandat de M. Bouteflika, dont il fut l'homme de confiance avant une rupture brutale. 

Resté à la tête du FLN, il s'est présenté contre son mentor à l'élection présidentielle de 2004 mais n'a recueilli que 6,42% des voix.

Il a ensuite disparu de la scène politique durant dix ans, jusqu'à sa nouvelle candidature présidentielle en 2014.

Après sa défaite en avril (81,49% pour M. Bouteflika), M. Benflis avait annoncé son intention de fonder un nouveau parti et avait entamé la procédure en mai.

AFP

Ses derniers articles: Le Cirque Mandingue: des plages de Conakry au Cabaret Sauvage  Cameroun: tension persistante et risque "d'insurrection armée" en zone anglophone  Des ONG s'alarment du "chaos" en Centrafrique 

Bouteflika

AFP

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

AFP

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

AFP

Bouteflika presse Paris de reconnaître les souffrances liées

Bouteflika presse Paris de reconnaître les souffrances liées

présidentielle

AFP

Kenya: l'opposition appelle

Kenya: l'opposition appelle

AFP

Présidentielle au Kenya: défection de poids

Présidentielle au Kenya: défection de poids

AFP

Sierra Leone: les deux principaux partis choisissent leurs candidats

Sierra Leone: les deux principaux partis choisissent leurs candidats