mis à jour le

Kenya: six morts dans l'effrondrement d'un immeuble dans le centre de Nairobi

Six personnes ont péri et onze ont été blessées dans l'effondrement d'un immeuble dans le centre de Nairobi, a annoncé jeudi la Croix-Rouge kényane, un bilan toujours provisoire alors que les opérations de déblaiement continuent.

L'immeuble de quatre niveaux s'est effondré dans la nuit de mardi à mercredi dans le quartier de Makongeni. Le nombre de personnes encore potentiellement bloquées sous les décombres était inconnu.

"Le bilan des tués s'élève à six, celui des blessés à onze", a indiqué la Croix-Rouge kényane sur Twitter. Cinq corps ont été dégagés durant la nuit de mercredi à jeudi, selon la Croix-Rouge et un blessé transporté mercredi à l'hôpital est décédé.

Une dizaine de survivants avait été sortis des décombres mercredi.

Selon la presse kényane, le bâtiment était érigé sans permis de construire.

En outre, selon des habitants cités par la presse kényane, il était construit sur un terrain public et instable. Des locataires, essentiellement des étudiants, étaient logés dans les premiers étages du bâtiment, alors que les travaux se poursuivaient dans les niveaux supérieurs.

Le président d'une association de riverains, Ezra Olak, a indiqué au quotidien Nation avoir alerté les autorités locales et demandé l'arrêt des travaux, sans succès.

"Nous avons soulevé le problème de ce terrain accaparé mais personne ne nous a écouté (...) la construction se déroulait à une vitesse alarmante, même la nuit", a déclaré M. Olak cité par le journal, assurant que l'immeuble avait été érigé sur une "zone humide".

Plusieurs bâtiments, certains en construction, se sont effondrés ces derniers années à Nairobi ou dans d'autres villes du Kenya, faisant plusieurs morts. La qualité des matériaux ou la vitesse de construction ont parfois été mis en cause.

Nairobi - et dans un moindre mesure d'autres villes du Kenya - est depuis quelques années le théâtre d'une frénésie de construction d'immeubles, bureaux ou habitations. L'essor ces dernières années de la classe moyenne a provoqué une explosion de la demande de logements et des prix de l'immobilier.

AFP

Ses derniers articles: Egypte: qui sont les soufis qui fréquentaient la mosquée attaquée?  Le village natal de Mugabe en deuil de l'enfant du pays  Le monde compte plus de 40 millions d'esclaves 

morts

AFP

Au moins 184 morts dans l'attaque d'une mosquée au Sinaï égyptien

Au moins 184 morts dans l'attaque d'une mosquée au Sinaï égyptien

AFP

Nigeria: au moins 30 morts dans des violences intercommunautaires

Nigeria: au moins 30 morts dans des violences intercommunautaires

AFP

Nord-est du Nigeria: au moins 50 morts dans un attentat-suicide

Nord-est du Nigeria: au moins 50 morts dans un attentat-suicide

Nairobi

AFP

Kenya: au moins quatre personnes tuées dans un bidonville de Nairobi

Kenya: au moins quatre personnes tuées dans un bidonville de Nairobi

AFP

Kenya: au moins trois morts dans de nouvelles violences

Kenya: au moins trois morts dans de nouvelles violences

AFP

Kenya: au moins trois morts dans de nouvelles violences

Kenya: au moins trois morts dans de nouvelles violences