mis à jour le

Burkina: le parti de Compaoré suspendu pour son "activisme"

Le parti de l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré a été suspendu pour son "activisme politique", a justifié mardi le gouvernement du Burkina Faso.

Le ministère de l'Administration territoriale et de la sécurité avait suspendu lundi le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) pour son "activité incompatible avec la loi", sans plus de précisions.

Il avait également suspendu, pour les mêmes raisons, l'ADF/RDA (Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique), la troisième force politique du pays.

Un "regain d'activisme politique de leur part indigne les populations qui les considèrent comme des actes de défiance", a expliqué le ministère de l'Administration territoriale et de la sécurité dans un communiqué transmis à l'AFP.

Alors que la nation ne leur a pas encore accordé son "pardon", "ces formations politiques se sont livrées au vu et au su de tous à des activités de tous ordres sur le terrain", poursuit le texte, laissant aux deux partis la possibilité d'un appel.

Le CDP constituait le bras politique de l'ancien régime. Il a remporté toutes les élections depuis sa création en 1996, et disposait à lui seul de la majorité absolue à l'Assemblée nationale depuis les législatives de 2007.

Blaise Compaoré a été renversé le 31 octobre, pour avoir voulu modifier la Loi fondamentale afin de se maintenir au pouvoir dans ce pays pauvre du Sahel, qu'il dirigeait depuis un putsch en 1987.

Le siège du CDP à Ouagadougou avait été incendié le 30 octobre durant l'insurrection populaire qui a balayé le régime. Le chef du parti, Assimi Kouanda, avait été interpellé, puis relâché.

Les autorités de transition, en place jusqu'à des élections présidentielle et législatives prévues en novembre 2015, ont multiplié les signaux pour marquer une rupture avec l'ancien régime.

AFP

Ses derniers articles: Zambie: l'accusation de trahison maintenue contre le chef de l'opposition  Afrique du Sud: coup d'arrêt pour le futur programme nucléaire  Mozambique: la guerre contre l'exploitation illégale des forêts 

Compaoré

AFP

Burkina/procès Compaoré : l’ex-parti au pouvoir dénonce un "règlement de comptes"

Burkina/procès Compaoré : l’ex-parti au pouvoir dénonce un "règlement de comptes"

AFP

Burkina: Compaoré ne sera pas poursuivi pour "haute trahison"

Burkina: Compaoré ne sera pas poursuivi pour "haute trahison"

AFP

Burkina: le dernier Premier ministre de Compaoré inculpé pour assassinat et écroué

Burkina: le dernier Premier ministre de Compaoré inculpé pour assassinat et écroué