mis à jour le

RDC: opération armée-ONU en cours contre des rebelles ougandais

L'armée congolaise et les Casques bleus menaient mardi après-midi une opération conjointe contre les rebelles ougandais soupçonnés d'être responsables d'une série de récents massacres dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris de sources officielles.

L'offensive lancée samedi dans le nord de la province du Nord-Kivu contre la milice musulmane des Forces démocratiques alliées (ADF) n'a pour l'heure rencontré aucune résistance, ont indiqué à l'AFP un porte-parole des Forces armées de la RDC (FARDC) et un autre de la force militaire de la Mission de l'ONU au Congo (Monusco).

"Les opérations continuent et viennent d'être élargies [...] afin de démanteler les résidus des ADF qui sont encore dans la zone", a déclaré à l'AFP le colonel Célestin Ngeleka, porte-parole de l'opération Sokola 1, l'offensive congolaise lancée en janvier contre les groupes armés dans le nord du Nord-Kivu. 

"Les opérations ont été lancée d'abord sur les principaux axes que l'on croyait tenus par les ADF mais nous n'avons pas rencontré de résistance et les troupes progressent dans la forêt", a ajouté l'officier, joint par téléphone de Goma, la capitale du Nord-Kivu.

"Une opération conjointe entre la Monusco et les FARDC a été effectivement lancée le samedi 13 [décembre] contre les rebelles ougandais des ADF actifs dans le territoire de Beni", importante place commerciale à environ 250 km au nord de Goma, a confirmé à l'AFP le lieutenant-colonel Félix-Prosper Basse, porte-parole militaire de la mission onusienne.

Des éléments de la brigade d'intervention de la Monusco participent à l'offensive, a précisé le colonel, affirmant que la force onusienne apportait aux FARDC un "appui logistique" mais aussi un "appui tactique" et un "soutien médical".

"A ma connaissance, nous n'avons pas été accrochés pour le moment", a-t-il ajouté.

Le territoire de Beni a été endeuillé par une succession de massacres de civils ayant fait plus de 260 morts depuis le début du mois d'octobre. Les autorités congolaises et la Monusco accusent les ADF d'en être les auteurs.

"Notre engagement est sans faille, il faut mettre fin à ces tueries", a déclaré le colonel Basse.

AFP

Ses derniers articles: CAN-2019: Sedan et Bruno Metsu, l  CAN-2019: "Pas de stars" au Mali, insiste Hamari Traoré  Au Soudan, rap ou afrobeat, l'underground se bat pour la "révolution" 

opération

AFP

Un soldat britannique tué par un éléphant au Malawi lors d'une opération antibraconnage

Un soldat britannique tué par un éléphant au Malawi lors d'une opération antibraconnage

AFP

Mali: vaste opération de Barkhane dans les forêts du Gourma

Mali: vaste opération de Barkhane dans les forêts du Gourma

AFP

Mali: un médecin militaire français tué dans une opération contre des groupes "terroristes"

Mali: un médecin militaire français tué dans une opération contre des groupes "terroristes"

rebelles

AFP

Centrafrique: des chefs rebelles nommés "conseillers militaires"

Centrafrique: des chefs rebelles nommés "conseillers militaires"

AFP

L'Ethiopie annonce qu'un millier de rebelles oromo ont déposé les armes

L'Ethiopie annonce qu'un millier de rebelles oromo ont déposé les armes

AFP

Manifestations au Soudan: un leader de l'opposition, des rebelles arrêtés

Manifestations au Soudan: un leader de l'opposition, des rebelles arrêtés