mis à jour le

Mondial des clubs: le Maroc se console de la CAN avec le Real Madrid

Le Maroc, orphelin de la CAN-2015, tient une occasion de se consoler avec la tenue à partir de mercredi, et pour la seconde année d'affilée, du Mondial des clubs, en présence du Real Madrid, qui compte de très nombreux fans dans le royaume.

Pour le public marocain, l'attrait de cette compétition ne réside toutefois pas uniquement dans la présence du club espagnol: comme l'an dernier, il croise les doigts pour que son représentant, Tétouan, enflamme les stades de Rabat et Marrakech.

Outre les lauréats de chaque continent (Real Madrid/Europe, Es Sétif/Afrique, Sydney Wanderers/Asie, Auckland City/Océanie, Cruz Azul/Amnord et San Lorenzo/Amsud), l'épreuve enregistre en effet la participation du champion du pays hôte.

L'an dernier, le Raja Casablanca, un poids lourd à l'échelle continentale, avait réalisé l'exploit d'atteindre la finale, face au Bayern Munich (0-2), entraînant derrière lui tout un pays.

Cette année, la tâche incombe au Moghreb Tétouan (MAT), une formation moins prestigieuse mais qui a remporté en 2014 son deuxième titre en trois saisons.

Les "rouge et blanc" peuvent en outre entrevoir quelques bons présages: tout comme le Raja, le MAT entre dans la compétition (mercredi à Rabat) face aux Néo-Zélandais d'Auckland City, défaits l'an dernier 2-1 par Casablanca.

Dans la perspective de la compétition, Tétouan s'est en outre offert les services de l'attaquant Mohcine Iajour, qui avait grandement contribué au brillant parcours du Raja fin 2013.

Enfin, comme son prédécesseur, le MAT semble avoir --volontairement ou non-- gardé une partie de ses forces pour le Mondial des clubs: à l'image du Raja il y a un an, le champion en titre est à la peine en championnat (11e), et vient de s'incliner 2-0 à domicile face à Marrakech.

Peu expérimentée, la formation tétouanaise devra toutefois gérer les attentes, et notamment le surcroit de pression engendré par les récentes mésaventures du football marocain avec la Confédération africaine de football (CAF).

Evoquant les risques sanitaires liés à l'épidémie d'Ebola, le royaume a réclamé en vain le report de la CAN-2015 (17 janvier-8 février), qui devait se tenir sur son sol.

Au terme d'un bras de fer implacable, l'organisation de l'épreuve lui a été retirée le mois dernier, au profit de la Guinée Equatoriale, et sa sélection, qualifiée d'office, a été exclue.

 - Tourner la page -

La perte de la plus grande compétition sportive du continent, qui devait avoir lieu pour la seconde fois seulement au Maroc, a laissé les inconditionnels des Lions de l'Atlas orphelins. La CAF menace en outre Rabat d'autres sanctions, sportives et financières.

Ce Mondial des clubs, qui sera suivi à la fin du mois (31) par une médiatique rencontre amicale entre le Paris SG et l'Inter Milan à Marrakech, offre la possibilité au royaume de tourner la page... et de prouver qu'il reste un partenaire de référence pour l'organisation d'épreuves sportives.

A quelques jours du coup d'envoi, les Marocains ont, à ce titre, particulièrement apprécié les propos du président de la Fédération internationale, Sepp Blatter, qui s'est dit "pleinement convaincu" de la réussite de l'épreuve.

Un beau parcours du Moghreb Tétouan y contribuerait forcément, d'autant qu'un succès face à Auckland assurerait sa participation à au moins deux autres rencontres (quart, demi ou match de classement).

Dans le cas contraire, il restera au public marocain le bonheur d'accueillir deux rencontres du Real Madrid, dans un pays qui ne jure que par la Liga, ou plus précisément que par deux équipes: les Merengue et le FC Barcelone.

Si le Colombien James Rodriguez est incertain, les autres stars sont annoncées, au premier rang desquelles Cristiano Ronaldo, adulé par la moitié des fans marocains, l'autre moitié ne jurant que par Lionel Messi!

Alors qu'aucun Mondial des clubs n'a jusqu'à présent échappé aux représentants européens et sud-américains, le Real partira grand favori, et le club argentin San Lorenzo comme principal outsider.

Le club espagnol entrera dans la compétition le 16 décembre à Rabat, au stade des demi-finales.

Programme du Mondial des clubs, disputé du 10 au 20 décembre au Maroc (à Rabat et Marrakech):

Mercredi (à Rabat)

Play-off: Auckland (NZL) - Tétouan (MAR)

Quarts de finale (samedi 13 décembre à Rabat)

. 1: ES Sétif (ALG) - vainqueur du play-off

. 2: Cruz Azul (MEX) - Western Sydney Wanderers (AUS)

Demi-finales

. 16 décembre à Rabat: Real Madrid (ESP) - vainqueur du quart de finale 2

. 17 décembre à Marrakech: San Lorenzo (ARG) - vainqueur du quart de finale 1

Finale le 20 décembre à Marrakech

AFP

Ses derniers articles: Athlétisme: les suspensions  L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économique  Emoi au Maroc après l'agression sexuelle collective d'une femme dans un bus 

CAN

AFP

CAN

CAN

AFP

Foot: au Gabon, le coût de la CAN ravive les polémiques politiques

Foot: au Gabon, le coût de la CAN ravive les polémiques politiques

AFP

CAN-2017: le Gabon abandonne "sa" CAN face au Cameroun

CAN-2017: le Gabon abandonne "sa" CAN face au Cameroun

Madrid

AFP

Amical Colombie-Cameroun le 13 juin

Amical Colombie-Cameroun le 13 juin

AFP

Ligue des champions: Paris pour sauter le pas, le Real Madrid pour sauver sa saison

Ligue des champions: Paris pour sauter le pas, le Real Madrid pour sauver sa saison

AFP

Accident de montagne au Maroc: Rabat et Madrid accusés d'obstruction et inaction

Accident de montagne au Maroc: Rabat et Madrid accusés d'obstruction et inaction

Maroc

AFP

Emoi au Maroc après l'agression sexuelle collective d'une femme dans un bus

Emoi au Maroc après l'agression sexuelle collective d'une femme dans un bus

AFP

Le roi du Maroc se pose en défenseur des intérêts de l'Afrique

Le roi du Maroc se pose en défenseur des intérêts de l'Afrique

AFP

Mondial-2026: le président de la CAF appelle

Mondial-2026: le président de la CAF appelle