mis à jour le

Cameroun: le président Biya tient son premier conseil des ministres en deux ans

Le président camerounais Paul Biya a présidé son premier conseil des ministres depuis deux ans, annonçant au passage "un plan d'urgence pour le développement" du pays, a rapporté la radio d'Etat.

Les conseils des ministres sont rares au Cameroun. La dernière rencontre du genre a eu lieu le 27 novembre 2012, tandis que le dernier remaniement du gouvernement remonte au 9 décembre 2011. 

"Le chef de l'Etat a présidé (...) un conseil des ministres" rassemblant "le gouvernement au grand complet sous la conduite du Premier ministre Philémon Yang", a rapporté mardi soir la Cameroon radio-television (Crtv). 

Une soixantaine de membres du gouvernement ont ainsi pris part à la rencontre qui a duré "25 minutes", a ajouté la Crtv.

Le chef de l'Etat a notamment annoncé "la mise en place d'un plan d'urgence pour le développement du Cameroun", a poursuivi la radio d'Etat, sans donner davantage de précisions. 

Ce plan d'urgence doit mobiliser 925 milliards de francs CFA (1,4 milliard d'euros) pour une période de trois ans (2015-2017), selon la présidence.

Au pouvoir depuis 1982, le président Biya, 81 ans, dénonce régulièrement l'"inertie" de son administration. Il passe la majeure partie de son temps entre la Suisse et son village natal, dans le sud du Cameroun.Cameroun: le président Biya tient son premier conseil des ministres en deux ans

ministres

AFP

La Tunisie va juger Ben Ali et d'anciens ministres pour torture

La Tunisie va juger Ben Ali et d'anciens ministres pour torture

AFP

Niger: ministres et députés priés de se soigner dans le pays

Niger: ministres et députés priés de se soigner dans le pays

AFP

Namibie: les ministres privés de visites

Namibie: les ministres privés de visites

président

AFP

Comores: l'ancien président Sambi assigné

Comores: l'ancien président Sambi assigné

AFP

Présidentielle au Mali: un parti de la majorité divisé sur le soutien au président sortant

Présidentielle au Mali: un parti de la majorité divisé sur le soutien au président sortant

AFP

Réforme agraire en Afrique du Sud:  le président reconnaît le "manque de progrès" réalisés par l'ANC

Réforme agraire en Afrique du Sud: le président reconnaît le "manque de progrès" réalisés par l'ANC