mis à jour le

Afrique du Sud: Shrien Dewani, accusé dans le meurtre de son épouse, acquitté

Le tribunal du Cap a acquitté lundi l'homme d'affaires britannique Shrien Dewani, qui était accusé d'avoir commandité le meurtre de son épouse pendant leur lune de miel en 2010, estimant que le dossier de l'accusation n'était pas assez solide.

La juge Jeannette Traverso a déclaré que les arguments du parquet étaient "bien au-dessous" du niveau nécessaire pour obtenir une condamnation, relaxant l'accusé avant même la fin du procès.

Le code de procédure pénale sud-africain permet qu'un accusé soit relaxé avant la fin du procès si le tribunal estime que l'accusation n'apporte pas assez de preuves.

Shrien Dewani, riche Britannique d'origine indienne âgé de 34 ans, était accusé d'avoir fait assassiner sa jeune épouse Anni, 28 ans, issue comme lui d'une grande famille hindoue et originaire de Suède, en simulant un braquage de leur taxi pendant leur lune de miel au Cap le 13 novembre 2010.

Le couple, marié depuis deux semaines, venait de dîner dans un restaurant chic quand leur taxi a été braqué dans un township.

Le corps de la jeune femme devait être retrouvé le lendemain sur la banquette arrière du véhicule, une balle dans la nuque. Shrien Dewani a affirmé qu'il avait été contraint de fuir sous la menace d'un pistolet sur la tempe.

La juge a estimé lundi que le témoignage du chauffeur de taxi Zola Tonga était "hautement improbable". Lui-même et l'un des assaillants, qui purgent de longues peines de prison, avaient affirmé que M. Dewani leur avait offert 15.000 rands (1.070 euros au cours actuel) pour tuer Anni.

Le parquet soutenait que l'accusé était homosexuel et voulait échapper à un mariage arrangé. Mais Shrien Dewani a dès le premier jour du procès indiqué qu'il était bisexuel et qu'il aimait Anni.

La défense s'est ensuite employée à décrédibiliser les principaux témoins à charge.

Shrien Dewani a salué sa mère en pleurs après le jugement, tandis que la famille de la victime quittait le tribunal en état de choc.

"Ne laissez pas Shrien Dewani partir sans nous donner toute l'histoire, aux Sud-Africains et aux gens du monde entier", avait lancé juste avant l'audience Anish Hindocha, le frère d'Anni.

La juge Jeannette Traverso a indiqué qu'elle avait bien entendu ces appels, mais qu'elle devait appliquer la loi plutôt qu'être guidée par l'émotion.

Afrique du Sud: Shrien Dewani, accusé dans le meurtre de son épouse, acquittéShrien Dewani devrait maintenant pouvoir retourner en Grande-Bretagne. Rentré chez lui après le meurtre de sa femme, il avait tout fait pendant trois ans pour bloquer son extradition vers l'Afrique du Sud, mettant en avant une précaire santé mentale, et n'avait été livré sous conditions à la justice sud-africaine qu'en avril.

Cette fin précipitée du procès du "meurtre de la lune de miel" est un nouveau revers pour le parquet sud-africain, qui n'a pas réussi à faire condamner pour meurtre le champion paralympique Oscar Pistorius, seulement reconnu coupable récemment d'homicide involontaire après avoir abattu sa petite amie en 2013. 

La demande d'appel du ministère public dans cette affaire doit être examinée mardi par le tribunal de Pretoria.

 

AFP

Ses derniers articles: Somalie: nomination d'un nouveau Premier ministre  Nigeria: deux Allemands kidnappés dans le nord du pays  Côte d'Ivoire: la filière cacao en difficultés 

Afrique

AFP

Afrique du Sud: appel au calme après des incidents xénophobes

Afrique du Sud: appel au calme après des incidents xénophobes

AFP

Afrique du Sud: un budget très politique devant le Parlement

Afrique du Sud: un budget très politique devant le Parlement

AFP

Marrakech en tête des villes où il fait bon vivre en Afrique

Marrakech en tête des villes où il fait bon vivre en Afrique

meurtre

AFP

Tunisie: procès du meurtre de l'opposant Mohamed Brahmi reporté

Tunisie: procès du meurtre de l'opposant Mohamed Brahmi reporté

AFP

Kenya: quatre policiers inculpés pour le meurtre de trois hommes, dont un avocat

Kenya: quatre policiers inculpés pour le meurtre de trois hommes, dont un avocat

AFP

Meurtre de la policière Aurélie Fouquet: 20 ans ferme pour Fayçal Faïd

Meurtre de la policière Aurélie Fouquet: 20 ans ferme pour Fayçal Faïd