mis à jour le

Ebola: guéri, le médecin cubain arrivé

Le médecin cubain atteint par Ebola a regagné la Havane samedi par un vol en provenance de Paris après avoir été déclaré complètement guéri par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) où il était soigné depuis le 21 novembre.

Felix Baez est arrivé dans la capitale cubaine par un vol commercial d'Air France vers 18h00 heure locale (23h00 GMT), a constaté un photographe de l'AFP.

Visiblement en bonne forme et souriant, le médecin été accueilli à sa sortie de l'avion par le ministre de la Santé publique Roberto Morales. Il a ensuite été rejoint par son épouse et son fils avant de faire quelques déclarations à la presse.

"Un grand merci à tous, je suis très heureux d'être là", a-t-il sobrement déclaré avant de remercier les médecins qui l'ont aidé à combattre la maladie en Sierra Leone et en Suisse. 

Affirmant par ailleurs avoir pour habitude de "finir ce qu'il a commencé", il a également fait part de son souhait de revenir en Sierra Leone aux côtés de ses confrères cubains.

Il n'a en revanche pas précisé s'il avait ou non été autorisé à rentrer chez lui dans l'immédiat.

Le Dr Felix Baez Sarria, 43 ans, faisait partie des 165 soignants cubains déployés en dans ce petit pays d'Afrique de l'ouest pour enrayer la progression du virus de fièvre hémorragique qui a provoqué 6.113 décès en moins d'un an, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Il avait affiché les premiers symptômes de la maladie le 16 novembre, et avait été transféré cinq jours plus tard à Genève.

Samedi matin, les HUG et les autorités sanitaires suisses ont indiqué que les dernières analyses, réalisées cette semaine et confirmées à deux reprises, avaient montré que le patient était guéri et pouvait quitter l'hôpital.

Le Dr Baez, spécialiste de médecine interne à l'hôpital militaire Carlos J. Finlay de La Havane, a confié samedi soir qu'il avait été autorisé à "se promener" dans les rues de Genève avant son départ.

Le patient a reçu un double traitement expérimental à base de "ZMab", un médicament de première génération similaire au "ZMapp" et qui a été fourni par les Hôpitaux de Paris, accompagné de "Favipiravir", un traitement japonais normalement utilisé contre la grippe. 

Au début du traitement, il souffrait de graves diarrhées et il a fallu l'hydrater à fortes doses en lui administrant jusqu'à 12 litres de liquides par jour, selon un de ses médecins traitants interrogé par la télévision publique suisse RTS. 

Son séjour et les soins reçus en Suisse ont été entièrement pris en charge par l'OMS, selon le site d'informations officiel cubain Cubadebate.

 

AFP

Ses derniers articles: Cameroun: RFI demande la relaxe d'un de ses correspondants  Africains d'Europe: Riyad Mahrez et Yaya Touré en difficulté, "Aubam" brille  Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux 

médecin

AFP

Foot: un médecin roumain poursuivi pour homicide après le décès d'Ekeng

Foot: un médecin roumain poursuivi pour homicide après le décès d'Ekeng

AFP

Le médecin congolais qui "répare les femmes" réclame la fin de l'impunité pour les violeurs en RDC

Le médecin congolais qui "répare les femmes" réclame la fin de l'impunité pour les violeurs en RDC

AFP

Kenya: un médecin légiste confirme le meurtre du marathonien Wanjiru

Kenya: un médecin légiste confirme le meurtre du marathonien Wanjiru

Paris

AFP

COP22: négociations sur l'application de l'accord de Paris

COP22: négociations sur l'application de l'accord de Paris

AFP

COP22: une nouvelle marche pour le climat à gravir à Marrakech

COP22: une nouvelle marche pour le climat à gravir à Marrakech

AFP

RD Congo: Kinshasa accuse Paris d'"encourager les extrémistes"

RD Congo: Kinshasa accuse Paris d'"encourager les extrémistes"