mis à jour le

Nigeria: l'usine de Lafarge continue de fonctionner, ni victimes ni dégâts (groupe)

L'usine de Lafarge du nord-est du Nigeria "continue de fonctionner" et "il n'y a ni victimes ni dégâts", a affirmé jeudi à l'AFP une porte-parole du groupe, faisant état de "troubles" dans la région, sans confirmer une nouvelle attaque contre le site.

"Selon les informations dont nous disposons, des troubles se sont produits dans la zone de l'usine et les assaillants ont été repoussés par les forces militaires", a expliqué une porte-parole du groupe. "Il n'y a ni victimes ni dégâts dans l'usine" qui "continue de tourner", a-t-elle ajouté.

 

AFP

Ses derniers articles: Esclavage en Libye: les migrants "moins bien traités que des animaux"  Crise au Zimbabwe: les présidents sud-africain et angolais  En Centrafrique, l'ombre toujours tutélaire du Tchad 

dégâts

AFP

Intempéries en Tunisie: deux morts et d'importants dégâts

Intempéries en Tunisie: deux morts et d'importants dégâts

AFP

Mozambique: dégâts matériels après le passage du cyclone Dineo

Mozambique: dégâts matériels après le passage du cyclone Dineo

AFP

Le tourisme tunisien a limité les dégâts en 2016

Le tourisme tunisien a limité les dégâts en 2016

Lafarge

AFP

Les dessous du pacte de Lafarge avec le groupe Etat islamique en Syrie

Les dessous du pacte de Lafarge avec le groupe Etat islamique en Syrie

AFP

Enquête sur Lafarge en Syrie: trois ex-salariés syriens entendus

Enquête sur Lafarge en Syrie: trois ex-salariés syriens entendus

AFP

Nigeria: arrestation du cerveau du kidnapping de contractuels de Lafarge

Nigeria: arrestation du cerveau du kidnapping de contractuels de Lafarge

victimes

AFP

Bousculade meurtrière au Maroc: les familles enterrent les victimes

Bousculade meurtrière au Maroc: les familles enterrent les victimes

AFP

Bousculade meurtrière au Maroc: les familles pleurent les victimes

Bousculade meurtrière au Maroc: les familles pleurent les victimes

AFP

CPI: les victimes de Bemba demandent des réparations individuelles

CPI: les victimes de Bemba demandent des réparations individuelles