mis à jour le

Somalie: un ancien député tué par les shebab, un autre blessé

Un ancien membre du Parlement somalien et son garde du corps ont été tués et un autre député a été blessé par des tirs à Mogadiscio, dans une attaque revendiquée par les islamistes somaliens shebab et confirmée par des témoins. 

Des hommes ont tiré depuis une voiture sur le député qui se trouvait dans un autre véhicule, avant de prendre la fuite dans le centre de la capitale, ont rapporté des témoins. Deux personnes, dont un ancien membre du Parlement, sont mortes et le député Mustafa Mayow a été blessé. 

"Le gouvernement dit avoir éradiqué les shebab de Mogadiscio, mais cela montre que nous sommes toujours là et actifs", a déclaré à l'AFP un porte-parole des milices islamistes, Abdiaziz Abu Musab, en revendiquant l'attaque.

Affiliés à Al-Qaïda, les shebab cherchent à renverser le gouvernement soutenu par la communauté internationale. Ils ont annoncé dans le passé qu'ils viseraient les députés car le Parlement a autorisé le déploiement de soldats étrangers en Somalie pour lutter contre l'insurrection islamiste.

Au moins cinq législateurs ont été assassinés cette année à Mogadiscio.

Les shebab ont multiplié les attaques ces derniers mois contre des représentants du gouvernement ou des forces de sécurité, avec la volonté apparente de démentir tout affaiblissement malgré la perte de plusieurs de leurs bastions dans le sud et le centre du pays. 

Quatre Somaliens ont été tués mercredi et neuf blessés par l'attaque d'un kamikaze qui a lancé sa voiture piégée contre un convoi de l'ONU dans Mogadiscio.

Le groupe extrémiste s'en prend aussi au Kenya voisin, qui a envoyé des soldats combattre les insurgés en Somalie.  Mardi, ils ont massacré 36 ouvriers non-musulmans à proximité de la ville frontalière de Mandera.

AFP

Ses derniers articles: Niger: révocation du maire de Niamey  Soudan: moins de Casques bleus au Darfour car moins de combats, selon l'ONU  En Afrique, financer la forestation, une stratégie contre le réchauffement? 

député

AFP

L'Ougandais Bobi Wine, "président du ghetto" et star du reggae devenu député

L'Ougandais Bobi Wine, "président du ghetto" et star du reggae devenu député

AFP

RDC: plus de 3.000 morts au Kasaï selon un député d'opposition

RDC: plus de 3.000 morts au Kasaï selon un député d'opposition

AFP

Député assassiné au Maroc: "sexe, argent et désir de vengeance", selon le procureur

Député assassiné au Maroc: "sexe, argent et désir de vengeance", selon le procureur